Pise (Italie) : Une nuit de fin avril…

Round Robin / mercredi 3 juin 2020

Un nuit de fin avril, près de Pise, nous avons saboté une antenne-relais.

Avec la rage au ventre, à cause des énièmes assassinats d’État dans les prisons, les passages à tabac et les transferts punitifs, nous avons décidé d’attaquer, conscient.e.s que 100 antennes ne valent pas la vie d’une seule personne tuée par l’État.

De plus, en cette époque où la technologie domine nos vies et nos espaces, nous avons décidé de frapper une antenne-relais, précisément parce qu’elle est une partie de ce flux de mort. Pendant le confinement et encore plus à partir de maintenant, la présence de la technologie dans nos vies devient de plus en plus étouffante et létale. Nous n’avons aucune intention de rester passif.ve.s en regardant ce désastre.

On voulait aussi rejoindre d’autres attaques qui ont lieu en ce moment à travers le monde contre ces structures, pour donner un élan internationaliste à l’action.

Enfin, l’action a été pensée et réalisée en solidarité avec nos compagnons et nos compagnonnes emprisonné.e.s et avec ceux/celles frappé.e.s par d’autres mesures répressives.

Avec le cœur, avec la pensée et avec l’action, aux cotés de celles/ceux qui vivent libres et clandestin.e.s, loin de l’identité hypocrite de ce monde.

« On trouvera »* toujours des chemins.

 

* NOte d’Attaque : possible jeu de mot avec « trovare/ritrovare », qui fait référence à l’opération répressive « Ritrovo ».

This entry was posted in Antitech, International and tagged , , , . Bookmark the permalink.