Besançon : Quelques flammes pour l’autorité (MAJ du 2/06)

Indymedia Nantes / samedi 30 mai 2020

Incendie de la voiture personnelle d’un député et d’un véhicule de la mairie

Vendredi 29 mai, vers 3h, on s’est payé une petite visite au 3 rue de la Raye à Besançon (https://iaata.info/Annuaire-LREM-4055.html), là où se trouve le domicile et le cabinet de médecin du député en marche Eric Alauzet, qui est aussi candidat aux municipales.
Après avoir réussi à pénétrer sur le parking de la copropriété, on a mis le feu à sa voiture personnelle, une Audi noire flambant neuve.
Cela n’a pris que quelques minutes, avant de disparaître à nouveau dans l’obscurité.

La semaine précédente, un utilitaire de la mairie avait cramé, sur un parking à l’est de la ville.

Feu à toute autorité !
Pour la liberté.

Des ombres sous les étoiles.

*****

Mise à jour du 2 juin 2020 : la nuit, tous les chats sont gris, non ? 

extrait de l’Est Répugnant / dimanche 31 mai 2020

[…] Contacté par nos soins, le député Bisontin a bien confirmé qu’un incendie était survenu dans la cour de son immeuble du quartier Rivotte, qu’une Audi non pas noire mais blanche avait été incendiée, avant que les flammes ne se propagent à la voiture stationnée juste à côté. Et donc, la voiture du candidat à la mairie de Besançon n’a pas été touchée dans la nuit de jeudi à vendredi. [bon, tout le monde peut se tromper, c’est l’intention qui compte – de toute façon on n’a jamais cru que les faits parlent tous seuls ; NdAtt. ]

et France3 ajoute, le même jour, que :

[…] l’Audi (blanche finalement) appartient à un locataire de la co-propriété, où réside le député. […] La police judiciaire est saisie de l’enquête pour destruction par incendie, sous l’autorité du parquet de Besançon. Le député doit être entendu par les enquêteurs. Il envisage de déposer plainte, son nom et son adresse personnelle [3 rue de la Raye à Besançon ; NdAtt.] ayant été divulgués sur internet. […] 

[…et on emmerde les historiens de l’anarchisme, ce qui nous intéresse c’est plutôt son futur ! ]

This entry was posted in Antiélectoral, Élections municipales de 2020, Collectivités territoriales. Bookmark the permalink.