Ferney-Voltaire (Ain) : La poste, la mairie, le temple… (MAJ 9/9)

extraits du Messager / lundi 11 mai 2020

En l’espace de quelques jours, plusieurs sites de la commune de Ferney-Voltaire ont été pris pour cible. Le club de pétanque, la banque postale ou encore la mairie ont subi plusieurs dégradations.


« Depuis deux semaines les dégradations se sont enchaînées, explique Daniel Raphoz, maire de la commune. Le temple a été touché, le club de pétanque et le distributeur de La Poste. »
Dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 mai, c’est la mairie qui a été prise pour cible. « C’est une attaque au symbole de la République. » Plusieurs dizaines de vitres ont été brisées. « Les caméras de vidéo sont actuellement à l’étude par les gendarmes. Nous avons porté plainte jeudi 7 mai. J’espère que les auteurs seront traduits devant la justice. Je serais sans compassion et sans pitié. » […] La facture des réparations s’annonce élevée. « Tout cela, c’est de l’argent public. Nous avons estimé à plus de 80 000 € de frais. Cet argent, je préférerais le mettre dans les actions sociales. » […]
Mercredi 6 mai, tôt dans la matinée, le distributeur de la banque postale, à Ferney-Voltaire, a été incendié. «  Nous sommes sur un acte de destruction, de dégradation   », explique le commandant Cardin de la compagnie de gendarmerie de Gex.
Aucun vol n’est à déclarer.

La mairie


*****

Mise à jour du 9 septembre 2020 : des interpellations

extrait de La Tribune / mercredi 9 septembre 2020

Durant les nuits des 3, 6 et 7 mai derniers, plusieurs sites de la commune de Ferney-Voltaire ont été pris pour cible. Des vols et des dégradations ont alors été commis au club de pétanque, à la banque postale ou encore à la mairie. Les auteurs viennent d’être arrêtés. […] Grâce à la pugnacité des enquêteurs et les investigations poussées qu’ils ont menées, les auteurs ont pu être rapidement [sérieux ? NdAtt.] identifiés.
Interpellés lundi 7 septembre et placés en garde à vue, les quatre individus ont reconnu les faits. Les auditions menées ont permis de découvrir qu’ils avaient également dégradé une dizaine de voitures pour récupérer de l’essence pour incendier le DAB (distributeur automatique de billets, Ndlr).
Inconnus de la justice, ils n’ont pu apporter aucune explication quant à leurs méfaits. « Sur les quatre personnes interpellées, deux font l’objet d’un rappel à la loi et deux d’une convocation pour mise en examen devant la justice des mineurs », explique la compagnie de gendarmerie de Gex.

This entry was posted in Anticlérical, Collectivités territoriales, Les affameurs / les empoisonneurs and tagged , , , . Bookmark the permalink.