Chicago (USA) : Des camionnettes de la taule « Heartland Alliance » attaquées, leurs pneus crevés

325 / mardi 5 mai 2020

« Quant à moi, j’ai choisi : je serai du côté du crime. Et j’aiderai les enfants non à regagner vos maisons, vos usines, vos écoles, vos lois  et vos sacrements, mais à les violer. »
Jean Genet

Alors que les réalités de l’école et du loyer disparaissent derrière nous, nous nous retrouvons dechâiné.e.s dans un monde d’urgence et de jeu. L’omniprésence des masques transforme même les voyages tardifs à l’épicerie en expéditions de chasse guidées par des hurlements de détresse.

Il n’est pas naïf de prétendre que nous sommes celles/ceux que nous attendions et que nous sortons de la quarantaine pour prendre d’assaut la colonie. Survivre au Covid-19 et attaquer au cœur la machine à produire des épidémies nécessite de nombreux groupes d’affinité, des seuils de risque partagés et des jeux pour aiguiser nos griffes. Il ne suffit pas de « brûler une prison jusqu’aux fondements », quand des nouvelles formes d’enfermement sont conçues, afin de renaître de ses cendres au moment où nous parlons, déguisées en cliniques, hôpitaux, abris…

C’est ainsi que nous somme débarqué.e.s dans l’allée de Heartland Alliance [association humanitaire de Chicago, qui essaye de gérer la pauvreté et les pauvres, notamment en les poussant à s’intégrer dans la société ; NdAtt.], nous avons crevé six pneus et mis hors service trois véhicules.

(A)

This entry was posted in International, Portraits de collabos and tagged , , . Bookmark the permalink.