Espagne : Des nouvelles de Lisa

Round Robin / samedi 14 mars 2020

Le 10 mars dernier, le JAP a décidé de réduire la liberté de Lisa, qui était en train de « jouir » d’une mesure de semi-liberté (« tercer grado » : elle pouvait sortir de prison la journée, les fins de semaines et avoir d’autres permissions), en lui appliquant l’article 100.2, un régime qui interdit les sorties de taule en fin de semaine, ainsi que celles non justifiées par des raisons de travail.

Cette décision est une conséquence du recours que le Parquet a présenté en novembre dernier à l’Audiencia Nacional, en demandant le retour de Lisa au « segundo grado » (c’est à dire aucune possibilité de permis de sortie), à cause du fait que la compagnonne n’a jamais renié ses idées anticapitalistes et anarchistes.
L’avocat de Lisa a fait recours contre cette décision, étant donné que la rétrocession de régime pénitentiaire pour des raisons idéologiques n’est pas contemplée dans les normes pénitentiaires.
La réponse à ce recours arrivera dans un ou deux mois ; pendant ce temps la compagnonne aura une réduction de ses possibilités de rester en dehors de la prison.
La décision est dans les mains de l’Audiencia Nacional, un tribunal qui, comme on l’a toujours dit, est issu d’une tradition conservatrice et franquiste.
Nous savons que les décisions arbitraires et les harcèlements juridiques que notre compagnonne subit ne sont pas une exception, mais font partie d’une réalité carcérale subie par la plupart des détenu.e.s.
Entre-temps, nous demandons de relayer cette nouvelle et de continuer la lutte pour détruire tous les murs, avec toute forme de solidarité. D’autres infos suivront.

Liberté pour Lisa, liberté pour tou.te.s !
Feu aux prisons !

Pour lui écrire (Lisa parle espagnol, allemand et italien) :
Lisa Dorfer
C.P. Brians I
Carretera de Martorell a Capellades, km 23
08635 – Sant Esteve Sesrovires
ESPAGNE

This entry was posted in Anticarcéral, International, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.