Madrid (Espagne) : Quelques attaques à l’occasion du sommet COP25

Sabotage d’institutions bancaires dans le cadre de la COP25

ContraMadriz / mercredi 11 décembre 2019

Le matin du 9 décembre, plusieurs distributeurs de billets de 24 succursales bancaires du secteur de Chamberí [quartier dans le centre-ville de Madrid ; NdAtt.] ont eu leurs écrans brisés. Nous supposons que ce fait a quelque chose à voir avec le sommet sur le climat de la COP25. La Terre est en train d’être assassinée. Ni les politiciens qui se réunissent pour des photos et des banquets, ni les compagnies d’énergie et autres grandes entreprises qui sponsorisent ce sommet pour tenter de blanchir leurs visages pleins d’hypocrisie, ni la manifestation massive de gens qui montrent leur mécontentement en espérant que cette forme d’expression va engendrer magiquement un changement, n’ont été une véritable initiative pour défendre la Terre.

Probablement, les guichets automatiques cassés ne se transformeront pas par magie en un changement non plus. Cependant, l’action directe de la part de chaque personne qui cherche vraiment à arrêter la dévastation, est la seule promesse en laquelle nous avons maintenant confiance. Arrêter la dévastation, c’est nécessairement arrêter le capitalisme. C’est pourquoi le sabotage est aujourd’hui un outil à la grande signification, qui indique des objectifs concrets, mais qui appelle aussi à l’extension de cette même pratique.

Guerre à ceux qui détruit la Terre.
Pour l’Anarchie.

*****

Attaque à une entreprise d’autopartage – contre la Smart city

ContraMadriz / mercredi 11 décembre 2019

Par une matinée de travail monotone, un quelque amoureux de la Smart city et de l’hypocrisie de l’énergie propre, le cerveau intoxiqué par les applications, a dû marcher longtemps avant de pouvoir trouver une voiture….
La nuit dernière, sous le couvert du brouillard, dix voitures en autopartage ont été attaquées, dans plusieurs secteur d’un quartier de Madrid.

Contre la technologie, contre l’État et le monde Smart-zombie !
Vive l’anarchie !
Quelques amis de Ludd

******

Barricade incendiaire sur la A42

ContraMadriz / mercredi 11 décembre 2019

Route coupée avec des pneus en feu, dans la matinée de mardi 10 décembre, à la hauteur de la Plaza Elíptica dans la direction de sortie de Madrid [la A42 est l’autoroute Madrid-Toledo; NdAtt.]; à l’occasion du sommet de la COP 25.

N’importe quel jour est bon pour interrompre le flux normal des marchandises et des infrastructures du capital, mais cette action rentre dans le cadre de l’appel à lutter contre les dirigeants mondiaux et le capitalisme vert qui se réunissent à Madrid en ce moment. Leurs objectifs sont toujours les mêmes : approfondir les conditions d’exploitation et de domination qui dévastent la terre. Tout cela accompagné d’un important déploiement répressif. La répression exercée contre celles/ceux qui ne respectent pas les règles de la protestation démocratique et citoyenne ne nous surprend pas. Également, cela ne nous surprend pas de voir comment l’action directe, l’entraide et la solidarité constituent l’épine dorsale des luttes ici à Madrid, à Barcelone, en France, en Grèce, au Chili, à Hong Kong, en Iran… La révolte est inarrêtable, qu’elle soit celle de petits groupes et d’individus et/ou dans des contextes plus larges.

Face à la dévastation, face à l’exploitation :
Guerre à ceux qui détruisent la terre !
Guerre à l’État et au Capital !

Anarchistes

This entry was posted in Antitech, International and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.