Hambourg (Allemagne) : Les cœurs brûlants ne peuvent pas être enfermés

Act for freedom now ! / samedi 7 décembre 2019

Les cœurs brûlants ne peuvent pas être enfermés.
Liberté pour les trois de la Parkbank !
Liberté pour tou.te.s les prisonnier.e.s.

Dans la nuit du 8 juillet 2019, trois de nos compas ont été arrêté.e.s tandis qu’ils/elle étaient assis.e.s sur un banc dans un parc [à Hambourg ; NdAtt.]. La même nuit, plusieurs maisons ont été perquisitionnées. Les gens ont été sorties de leurs lits avec des armes. L’accusation portée contre les trois est de préparer une grave attaque incendiaire. Deux compagnons sont toujours en détention préventive, dans l’attente du procès. Une est sous contrôle judiciaire, dans l’attente du procès.

Depuis le début de cette affaire, la presse et les flics ont fait le lien entre l’accusation portée contre les trois et le sommet du G20 (qui a eu lieu à Hambourg en juillet 2017). Il s’agit d’une construction étatique. Pourtant, en même temps, leur arrestation et leur détention doivent être placées dans le contexte de la situation et de l’ambiance spécifiques qui ont surgi dans la ville après les événements de juillet 2019. La police et les politiciens ont soigneusement construit une frénésie médiatique et une contre-attaque diversifiée, pour se venger de leur défaite dans la rue, en juillet 2017.

Si nous luttes et nos mobilisations sont efficaces, il y aura toujours une réaction de la part de l’État.

Il est important de se rappeler que le besoin de vengeance de l’État est là, son but est de rechercher et de détruire tout mouvement antagoniste, d’enquêter sur les réseaux militants et de criminaliser les idées de libération.

Faisons preuve de solidarité et ne laissons pas seul.e.s les inculpé.e.s.
Anarchie. Libération.
Pour la révolution sociale.

parkbanksolidarity.blackblogs.org

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , , , . Bookmark the permalink.