Philadelphie (USA) : Des nouvelles d’actions anarchistes

Des queers technophobes sabotent des voitures de GoPuffes

325 / dimanche 1er décembre 2019

Dans un clin d’œil de complicité aux récentes [voire ci-dessous. NdAtt.] attaques de la part de queers, nous avons crevé tous les pneus de trois véhicules de la compagnie GoPuff, à l’aide d’un poinçon.
GoPuff* consolide une dépendance globale à la technologie, en élargissant la numérisation de la vie quotidienne, en nous isolant les uns des autres et de notre environnement.

– Encore un.e queer dans la nuit


*GoPuff est un service Internet de livraison pour les détaillant.e.s. En 2018, des chercheurs de la Northeastern University ont découvert que l’application mobile GoPuff enregistre secrètement les échanges des utilisateur.trice.s, ce qui impliquait des informations personnelles, et les transmettait comme vidéo à un site web affilié à la société d’analyse Appsee. Wikipedia

*****

Black Friday

Philly Anti-Capitalist / samedi 30 novembre 2019

En solidarité avec les travailleurs d’Amazon en grève en Europe ce Black Friday, une petite équipe d’anarchistes a crevé une vingtaine de pneus de vélo Indiego, saboté 10 DAB, taguée un Macy’s [chaîne de magasins de fringues ; NdAtt.] et plusieurs autres magasins, la peinture murale de Rizzo [maire de Phildelphie de 19712 à 1980, il avait précédemment été flic ; NdAtt.], et saboté une pelle mécanique utilisée dans un projet de rénovation.

*****

Compte-rendu d’une nuit pluvieuse remplie d’amusement et d’amitié

Philly Anti-Capitalist / lundi 25 novembre 2019

Hier nuit, nous nous sommes beaucoup amusé.e.s à répondre à l’appel « Smash Black Friday ». En utilisant les techniques apprises en lisant d’autres communiqués sur ce blog, nous avons saboté 3 DAB dans le sud de Philadelphie, en utilisant de la superglue et des cartes en plastique qui sont arrivées dans des courriers indésirables. Nous avons également frappé la peinture murale de Frank Rizzo sur le Italian market, en tagguant « FTP [fuck the police ; NdAtt.] (A) ». On a accroché une banderole sur une façade en fer près de la station de la 30ème rue, qui dit « Le capitalisme freine l’empathie », et crevé les pneus de 5 vélos en libre service Indiego. Sérieusement, il n’y a rien comme l’idée d’attaquer directement le capital pendant la plus grande semaine de shopping de l’année. On s’est tellement amusé.e.s et j’espère que vous qui lisez le fassiez aussi. Soyez créatif.ve.s, soyez turbulent.e.s et protégez-vous les uns les autres. Fuck le capitalisme, aimez vos ami.e.s. Grand amour pour tou.te.s celles/ceux qui ont déjà trashé la peinture murale de Rizzo, et pour tou.te.s ceux/celles qui le feront à l’avenir.

Signé-
Des gouines déviantes en solidarité avec vous tous, racailles, pendant la semaine du BloodFriday

*****

Le repaire des Produboys trashé

Philly Anti-Capitalist / vendredi 22 novembre 2019

Nous voudrions revendiquer l’attaque de la Millcreek Tavern, effectuée aux premières heures du Jour du souvenir Trans. La fenêtre a été brisée parce que que les Proudboys [une fraternité, ou un « club pour hommes », destinée aux hommes qui veulent « défendre les valeurs de l’Occident » et qui « refusent de s’excuser d’avoir créé le monde moderne », selon les circonvolutions linguistiques de Wikipedia – en français on appelle ça des f…; NdAtt.] de Philadelphie ont été autorisés à installer une table avec de la littérature à l’intérieur de la brasserie. C’est un message clair à tous ceux qui ont été attentifs : « C’est ce que vous obtenez quand vous permettez à des fascistes de se rassembler ouvertement dans des quartiers où vivent et travaillent de personnes bien ». J’ai cassé la vitre, et si tu lis ça, tu devrais le faire aussi. Elles coûtent 1 500 dollars chacune. Cette action a été intentionnellement menée à l’occasion du Jour du souvenir Trans, avec amour et à la mémoire et d’une transsexuelle antifasciste dont le corps a été retrouvé dans une cour de l’école, plus tôt cette année. Elle était géniale et on l’aimait. Elle vit dans chaque vitrine fasciste/capitaliste brisée, dans chaque drapeau américain volé et brûlé et dans chaque fille qui file sa dernière dose d’ecstasy à quelqu’un.e qui en a plus besoin.

Signé-
Un transsexuel et une épave anxieuse, tous deux anarchistes

This entry was posted in Antifa, Contre leur normalité, International, Les affameurs / les empoisonneurs and tagged , , , . Bookmark the permalink.