Russie : L’Anarchist Black Cross de Moscou arrête de soutenir Arman Sagynbaev

Avtonom / dimanche 24 novembre 2019

Le groupe de l’Anarchist Black Cross de Moscou soutient la déclaration de la campagne Rupression à propos d’Arman Sagynbaev, prisonnier dans l’affaire dite « Réseau » et cessera de le soutenir. Arman a été retiré de la liste des prisonniers politiques de l’ABC Moscou. A partir de maintenant, aucune contribution transférée via l’ABC Moscou pour les prisonniers de l’affaire Réseau, ou les prisonnier.e.s politiques en général, ne sera utilisée pour soutenir Arman Sagynbaev ou donnée à ses avocats.

Déclaration de la campagne Rupression

Plusieurs femmes ont parlé de leurs histoires de violence et d’abus perpétrés par Arman Sagynbayev – nous n’avons aucune raison de ne pas les croire. Arman a toujours eu une réputation douteuse. Par exemple, bien avant les arrestations, Victor Filinkov et Igor Shishkin ont cessé de communiquer avec lui ; certains des autres inculpé.e.s le connaissaient à peine. Beaucoup d’entre nous ne connaissaient pas les détails, parce que toutes les histoires, qui sont plutôt personnelles, n’étaient pas publiques. Nous ne nous attendions pas à ce qu’il continue à être dangereux pour des femmes, puisqu’il était en prison et c’est pourquoi nous n’avons pas accordé suffisamment d’attention aux détails. Maintenant, nous reconnaissons et comprenons que ça a été une erreur.

Les histoires partagées par ces femmes n’ont laissé place à aucun doute : c’est pourquoi le collectif Rupression doit annoncer que, pour notre part, nous cessons tout soutien personnel à Arman. Nous ne collectons pas d’argent pour lui, et nous n’envoyons pas de cartes postales et de lettres.

Il est important de préciser que les avocats d’Arman ont été payés, dès le début, par ses proches.

Ces femmes ont partagé leurs histoires lorsqu’elles ont appris que son comportement violent continue encore – il continue de tromper les personnes avec lesquelles il correspond et de manipuler les gens. Nous voulons témoigner notre soutien à ses victimes et espérons que leur courage aidera d’autres personnes à se protéger des actions d’Arman.

Toutes les personnes impliquées dans cette affaire sont des prisonnier.e.s politiques et nous ne doutons pas qu’Arman a subi des horribles tortures de la part du FSB, comme les autres. Tous les inculpé.e.s sans exception doivent être libéré.e.s et les responsables de la torture doivent prendre leur place. [non, au fait, la taule pour personne, même pas pour les bourreaux – feu aux prison ! NdAtt.]
[…]

This entry was posted in Anticarcéral, Contre le patriarcat and tagged , . Bookmark the permalink.