Berlin (Allemagne) : Sur l’attaque explosive/incendiaire (ratée ?) contre le tribunal de Tegeler Weg

de.indymedia.org / vendredi 15 novembre 2019

Dans l’intention de causer des dégâts qui auraient rendu impossible le procès d’aujourd’hui contre le squat Liebig34* et sans vouloir mettre en danger des personnes, nous avons déposé un mélange dilué de chlorate de potassium dans une salle du tribunal du district de Berlin, situé dans le Tegeler Weg. Dans l’endroit choisi il n’y a personne avant 5 heures du matin, du coup l’explosion n’aurait causé des dégradations qu’à du mobilier et à un mur, le feu aurait ensuite causé des dommages supplémentaires.

Comme détonateurs, nous avons utilisé du permanganate de potassium et de la glycérine, qui n’a probablement pas encore réagi, puisque jusqu’à présent (à 8h15) rien ne s’est passé, là bas. Nous nous sommes probablement trompé.e.s dans le calcule de la vitesse d’écoulement de la glycérine dans le tuyau ou bien le froid le ralentit plus que prévu.

Puisque nous n’avons pas l’intention de blesser le public venu au tribunal, nous donnons par la présente aux autorités la possibilité de retirer à temps notre engin, à fin d’en éviter un déclenchement retardé. Nous avons envoyé cet avertissement aussi à d’autres endroits.

Même si cette forme d’action fera certainement l’objet de critiques, nous considérons appropriée une poursuite constante de l’offensive contre la répression. Les incendies qui, ces dernières années, ont parfois été allumés, de l’extérieur, contre des tribunaux, n’ont pas pu aller au-delà du symbolique, ni saper la précision juridique de la volonté destructrice de l’État ; par le droit pénal, le droit d’asile, le droit civil, le droit du travail et le droit locatif, la perversion démocratique se déploie dans tous les coins de la vie quotidienne. Il vaut la peine de mettre hors service pour une journée une institution comme le tribunal de Tegeler Weg.

Si, au dernier moment, notre engin détruit la pièce où nous l’avons posée, l’indignation médiatique et la bave des politiciens ne nous toucheront pas, car les spéculateurs réduisent régulièrement en cendre maisons et cabanes. L’incendie du passage du Liebig34, il y a quelques années, ne s’est certainement pas déclenché tout seul.

A une distance de 10 mètres de notre engin, il n’y a plus de danger dû à l’explosion et le feu ne se propage pas rapidement.

 

Les volcans n’entrent pas en éruption seulement dans les puits à câbles !

 

* Note d’Attaque : le 15 novembre s’est tenue une audience suite à la demande du proprio de faire expulser le squat anarcha-queer-feministe Liebig34. Le 2 novembre, une double manif’ en défense des espace occupées avait sillonné la capitale allemande, pour terminer avec des affrontements avec les keufs.

This entry was posted in International, Nique la justice, Squats and tagged , , . Bookmark the permalink.