Athènes (Grèce) : Revendication de la bombe posée au 109, rue Piraeus

Anarchists Worldwide / dimanche 6 octobre 2019

Le 2 octobre, vers 2 heures du matin, nous avons placé un engin explosif dans un bâtiment situé au 109, rue Piraeus, à Athènes, qu’on a ensuite déclenché à l’aide d’un téléphone. La raison pour laquelle nous avons activé l’engin par téléphone était simplement pour avoir le contrôle de l’explosion de la bombe, afin qu’aucun.e passant.e ne soit touché.e.

LES RAISONS POLITIQUES DE NOTRE ACTION

1) Le bâtiment situé au 109, rue Piraeus était un club mafieux, où se déroulait un énorme trafic de femmes des Balkans vers la Grèce et vice-versa, un très grand commerce impliquant des fascistes politiquement actifs.

2) Le centre d’Athènes, en particulier la zone touristique du prétendu centre historique, est la zone la mieux préservée d’Athènes, et c’est là que la police antiterroriste est présente 24 heures sur 24; avec cette action, donc, nous envoyons un message à l’État grec : nous avons la capacité de nous déplacer et d’atteindre des cibles non seulement dans Exarcheia, mais aussi dans d’autres parties d’Athènes.

3) De plus, le bruit de la bombe a été entendu dans des nombreux quartiers proches du centre historique et cela est, en soi, un autre message clair à toute l’industrie touristique d’Airbnb, qui n’est pas différente des pratiques mafieuses, en conduisant le monde vers le désespoir : touristes d’Airbnb, ATHÈNES N’EST PAS UN LIEU SÛR POUR VOUS, RETOURNEZ LA D’OÙ VOUS VENEZ.

Celle-ci est donc la voix de toutes les personnes opprimées, pour lesquelles il est clair que la révolution sociale ne passera que par la lutte révolutionnaire armée.

3 octobre
Combattant.e.s anarchistes révolutionnaires armé.e.s (GANA)

This entry was posted in Contre le patriarcat, International and tagged , , , , . Bookmark the permalink.