Santiago (Chili) : Communiqué des prisonniers subversifs depuis le CAS

Communiqué des prisonniers subversifs depuis la Prison de haute sécurité, avant sa fermeture et leur transfert

Publicacion réfractario / jeudi 2 octobre 2019

Face à la fermeture imminente de la Prison de haute sécurité [CAS, Cárcel de alta seguridad; NdAtt.], nous prisonniers subversifs, autonomes, libertaires et anarchistes déclarons aujourd’hui que :

1. Selon les informations des ces dernières semaines, venant des geôliers, et face à une série de faits que nous ne pouvons pas ignorer et qui le révèlent, l’Unité spéciale de haute sécurité, UEAS, qui comprend la Section de sécurité maximale, la Prison de haute sécurité et la Prison pour riches “Capitaine Yaber”, sera fermée à partir du 10 octobre et pendant plus de 4 mois, pour la rénovation de ses installations, dans le clair but de renouer avec le régime pénal pour lequel cette unité était née à l’origine, il y a 25 ans.

C’est un fait établi que ceux/celles d’entre nous qui luttent et combattent le pouvoir de manière inflexible ont comme destination obligatoire cet endroit, puisque ce lieu d’enfermement porte en plus en soi la claire vengeance de l’État contre celles/ceux qui maintiennent des pratiques antagonistes de Résistance Offensive, dans la continuité historique de la lutte pour la Libération Totale.

Pour l’instant, nous ne sommes pas certains de notre destination temporaire, mais il est clair que l’intention est de maintenir le contrôle et les restrictions spéciales, afin de nous faire retourner plus tard au régime de sanctions qu’ils veulent imposer.

2. Nous lançons un appel fort et clair afin de briser la fragmentation et les distances qui existent ou peuvent exister entre tou.te.s celles/ceux qui portent des pratiques anti-carcérales autonomes, comme perspective de lutte contre l’État, la Prison et le Capital.

Il est temps de se rencontrer, sans petitesses et avec la générosité de savoir que nous faisons face à un nouvel assaut de l’État, qui exige coordination et force collective pour Résister.

Ce sera un combat qui prendra du temps, parce que la volonté manifeste du pouvoir est d’augmenter la répression à notre encontre, ainsi que notre isolement, afin d’entraîner la vengeance comme une leçon et un exemple pour ceux/celles qui osent se rebeller.

Notre perspective de lutte et nos convictions visent clairement à la destruction de la société carcérale ; nous n’aspirons donc pas à l’acquittement des prisonniers, parce que cela reviendrait à accorder au pouvoir le privilège conceptuel d’appeler liberté la démocratie du capital, la normalité de l’existant. Nous aspirons à la destruction totale des prisons, qu’il n’y ait plus de cages ni d’enfermement et avec cela nous embrassons celles/ceux qui Résistent et Attaquent partout dans le monde, avec un même élan, dans le même battement de nos cœurs insurgés.

Notre complicité s’approfondit aujourd’hui et c’est pourquoi nous appelons à des exemples concrets de dévouement, pour faire face à ce moment difficile qui s’annonce.

Nous saluons la Résistance de Mauricio dans les prisons du Brésil, qui dure depuis 17 ans, ceux/celles qui supportent avec dignité la prison, pour différentes actions anti-autoritaires, en Argentine, aux États-Unis, en Grèce, en Italie, en Russie, en Espagne, en France, en Allemagne et dans tous les coins de la planète où se construit la pratique d’attaque permanente et ciblée contre toutes les structures du pouvoir, du Capital et de l’État.

Nous saluons et embrassons les frères et sœurs Mapuche, leur lutte pour l’autodétermination.

A tous les fugitif.ves.s et les errant.e.s, qui continuent à courir, au mépris de la loi.

Restons à l’affût et continuons à semer la complicité, dans une lutte constante.

Nous restons convaincus !
Liberté pour les prisonnier.e.s de la guerre sociale !
Solidarité et fraternité internationalise, pour la destruction des prisons !
Tant qu’il y aura de la misère, il y a aura de l rébellion !

JUAN FLORES RIQUELME
JUAN ALISTE VEGA
JOAQUÍN GARCÍA CHANKS
MARCELO VILLARROEL SEPÚLVEDA

Cárcel de Alta Seguridad
Santiago – Chili
1er octobre 2019

This entry was posted in Anticarcéral, International and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.