Perpignan : Aujourd’hui pas de lycée, y a la manif !

France3 / mardi 17 septembre 2019

Environ 250 élèves des lycées Picasso et Arago à Perpignan ont protesté ce mardi matin contre l’organisation de la cantine et des horaires de cours. La manifestation a dégénéré : la police a riposté aux feux de poubelles par des lacrymogènes. Plusieurs lycéens ont été interpellés.
La manifestation a commencé quartier de la gare à Perpignan. Des lycéens d’Arago et de Picasso ont commencé à défiler pour protester contre les réorganisations de la restauration scolaire et des horaires de cours depuis la rentrée scolaire.

 » Tout a changé cette année, il n’y a plus d’organisation, pour la cantine personne n’est d’accord et ça empire, explique Gaëlle, élève du lycée Pablo Picasso. »
Après avoir joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre dans les rues du centre ville de Perpignan, certains lycéens ont mis le feu à des poubelles, avant d’être dispersés par des jets de lacrymogènes.
Selon les manifestants, 2 à 3 lycéens ont été interpellés.

*****

Six lycéens en garde à vue

L’Indépendant / mercredi 18 septembre 2019

La colère des élèves, en raison d’un problème d’emploi du temps, s’est fait entendre en tout premier lieu mardi matin depuis le lycée Picasso. Le cortège, composé d’une centaine de personnes, a alors fait route vers Lurçat puis Arago. Une action qui a été émaillée d’incidents et échauffourées divers, donnant lieu à l’interpellation de six jeunes, âgés de 15 à 17 ans et scolarisés dans ce dernier établissement par les policiers du commissariat.
L’ensemble des suspects a été placé en garde à vue. Quatre d’entre eux ont été relâchés dès mardi soir. Les deux derniers ont été laissés libres ce mercredi matin. Tous s’étant vus remettre une convocation prochaine devant le tribunal pour enfants afin de répondre de jets de projectile sur les forces de l’ordre, outrage et rébellion et dégradations par incendie, en l’occurrence des feux de poubelles.

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , . Bookmark the permalink.