Nîmes : Le poste de police dévasté par un incendie

Objectif Gard / samedi 8 juin 2019

Une enquête est ouverte pour « incendie volontaire d’un bien destiné à l’utilité publique ». Un feu a ravagé cette nuit de vendredi à samedi le bureau de police du quartier de Valdegour à Nîmes.
L’alarme s’est déclenchée vers 23h30 et lorsque les pompiers sont arrivés sur place ils ont mis de nombreux moyens en place avec échelle pour essayer de passer par l’arrière du bureau de police. C’est par cet endroit que l’incendiaire (ou les incendiaires) s’est également introduit pour mettre le feu, sans savoir pour l’instant comment il a procédé pour la mise à feu.
« Le poste de police est dévasté« , confiait sur place, à 1h du matin ce samedi, le procureur de la république de Nîmes, Éric Maurel. L’auteur de cet acte a probablement escaladé le premier étage grâce aux barreaux des fenêtres, puis il a grimpé jusqu’au deuxième étage où il a cisaillé le grillage installé à une fenêtre donnant dans une pièce à l’arrière du bureau de police du quartier populaire.

L’origine criminelle du sinistre ne fait donc aucun doute. Il n’y a pas eu de blessé car à cet heure le bureau de police n’est pas en activité car il n’ouvre qu’en journée. L’étage du dessus ne serait pas occupé actuellement. Le poste de police est installé dans un immeuble de la ZUP Nord et les conséquences auraient pu être beaucoup plus grave pour les habitants.
« C’est la Sûreté départementale de Nîmes qui est chargée des investigations« , complète le procureur Maurel. À 1h30, les pompiers, qui étaient parvenus à éteindre l’incendie, continuaient à ventiler l’étage sinistré à cause des fumées.

Selon Le Midi Libre, « Si le bureau d’accueil qui donne sur la promenade Newton n’a pas été saccagé, les salles à l’arrière ont été visées. Les incendiaires auraient rassemblé les procédures pour y mettre le feu et les vestiaires des policiers ont eux aussi été endommagés. »

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , . Bookmark the permalink.