Un nouveau outils répressif pour les flics municipaux : la caméra-piéton

extraits du Parisien / jeudi 18 avril 2019

Entre 2017 et 2018, une centaine de communes d’Ile-de-France et de l’Oise ont expérimenté cet outil. Selon les dizaines de rapports que nous avons consultés, elles en ont tiré un bilan plus qu’enthousiaste. […]

Avant qu’un décret publié le 28 février n’encadre enfin leur utilisation pérenne par les brigades qui le souhaitent, 98 services de polices municipales d’Ile-de-France et de l’Oise (86 et 12, respectivement) ont testé, pendant quelques semaines ou plusieurs mois, ces instruments sur le terrain, comme 296 autres communes de France. […]
A l’usage, le policier des Yvelines observe que les caméras sont d’une grande utilité pour la préservation des traces et des indices, en particulier lors des interventions les plus délicates et inhabituelles. […]
Autant gendarmes et policiers nationaux disposent d’un modèle unique (Allwan Security), autant l’éventail à disposition des agents municipaux est large, ce qui a pu générer quelques frustrations sur les spécificités techniques.
Bien que le cadre juridique ait été précisé avec le récent décret, un flou réside sur certaines pratiques. Lors de l’expérimentation, la police municipale de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a déclenché systématiquement les caméras « dès qu’un mis en cause appréhendé (faisait) l’objet d’un transport au commissariat ». […]

*****

Le Panier à salade [la voix officieuse des pandores] / jeudi 18 avril 2019

[…] Des mairies ont demandé la possibilité d’équiper les agents de caméras individuelles qui pourraient filmer leurs interlocuteurs pendant leurs interventions. L’objectif : lutter contre les outrages et les violences contre les policiers municipaux. Contrairement aux États-Unis où les caméras ont été introduites pour rendre la police plus transparente, en France, elles sont considérées comme un outil pour faciliter le travail policier. Des caméras-piéton ont été utilisées dès 2013 à Villefontaine (Isère) ou à Loriol (Drôme) à partir de mai 2014. En 2015, des Go-Pro ont équipé les policiers municipaux à Orléans (Loiret). Ces utilisations se faisaient alors sans un véritable cadre juridique.

En 2016, une expérimentation des caméras encadrée par la loi a été permise pour les policiers municipaux. Près de 400 communes ont demandé aux préfectures à y participer, utilisant plus de 2 000 caméras. Elle s’est terminée le 3 juin 2018. Dans la foulée, l’utilisation a été pérennisée deux mois plus tard. Les agents portant une caméra peuvent ainsi, après avoir averti les personnes présentes, filmer leurs interventions. L’hypothèse est que le comportement du public pourrait s’adoucir sous l’oeil de la caméra. […]

*****

Disons merci à Allwan Security !

securite-mag / vendredi 4 mai 2018

La PME française, Allwan Security, basée à Saint-Lambert-la-Potherie, près d’Angers (49) a remporté l’appel d’offres lancé en juin 2017 par le Saelsi, service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure du ministère de l’intérieur. Un marché d’environ 2,4 millions d’euros pour équiper de caméras-piéton la Police et la Gendarmerie Nationale, ainsi que d’un progiciel permettant l’exploitation des données produites par ces caméras.

Depuis 2002, la société Allwan s’est spécialisée dans la fabrication et la vente de produits dédiés à la sécurité et à la surveillance en devenant l’un des rares distributeurs en matériel vidéo à offrir autant de services à ses clients. L’activité s’est rapidement orientée vers les systèmes de vidéo embarquée, solutions vidéos durcies et industrielles, sous-marines, le contrôle non destructif, vidéo embarquée du véhicule léger aux engins de Travaux Publics.

Dans le cadre de cet appel d’offres, le Saelsi a reçu 21 propositions et retiendra Allwan security le 23 mars 2018. L’entreprise fournira d’ici 2019 près de 10 400 caméras qui filmeront les contrôles des forces de l’ordre.

La PME fabrique et vend des caméras-piéton depuis près de trois ans pour la police municipale, ce qui lui donne une longueur d’avance sur ses concurrents. Elle développe et vend des outils et systèmes de sécurité et de surveillance destinés à l’industrie et à la sécurité intérieure, tel que la police, la gendarmerie, mais aussi la justice et l’armée.

La caméra-piéton sera accrochée sur la veste de l’agent de police ou du gendarme en patrouille qui devra informer la personne contrôlée du déclenchement de l’enregistrement vidéo. Ultra-légère et compactes, les caméras sont dotées d’une fonction GPS pour la localisation précise des lieux, d’un micro et d’un capteur à infrarouge pour l’enregistrement de nuit. Les interventions seront stockées dans la mémoire interne sécurisée dont la capacité est de 32Go. La camera piéton individuelle Bodycam DS-MH2111 a été homologuée et retenue pour le marché National par le ministère de l’Intérieur pour la Police et la Gendarmerie nationale. […]

Allwan Security
29 rue de Potiers
49070 Saint-Lambert-la-Potherie

This entry was posted in Les outils de l'ennemi, Portraits de collabos and tagged , , . Bookmark the permalink.