Grenoble : Les familiers jouent les pompiers

Quatrième nuit beaucoup plus calme

Le Dauphiné Libéré / mercredi 6 mars 2019

La nuit de mardi à mercredi a été relativement calme par rapport à la nuit précédente où une soixantaine de véhicules avaient été volontairement incendiés dans plusieurs quartiers de l’agglomération grenobloise et d’importants affrontement avec les forces de l’ordre avaient éclaté au sein du quartier Mistral à Grenoble, après la mort de deux jeunes hommes dans un accident de scooter survenu samedi soir sur le pont de Catane.

Craignant une nouvelle nuit d’émeutes et de violences urbaines, les services de police ont mobilisé d’importants moyens, comprenant même un hélicoptère qui a survolé Grenoble toute la soirée de mardi et une bonne partie de la nuit.

Selon nos informations, le bilan de ce mercredi matin fait état de 18 véhicules brûlés (principalement entre minuit et 1h30) dans l’agglomération : deux dans le quartier Mistral, deux autres dans le quartier de La Villeneuve à Grenoble, huit dans le quartier Teisseire, quatre dans le secteur de la rue de Stalingrad et enfin deux sur la commune de Fontaine.

Les sapeurs-pompiers ont essuyé quelques jets de pierres en intervenant pour éteindre ces incendies mais personne n’a heureusement été blessé.

*****

La famille d’un des gars tués joue les pompiers, suivant l’illusion de la Justice

France Infos / mercredi 6 mars 2019

La famille Soli réclame l’apaisement à l’heure des funérailles de son fils Adam. Le jeune homme de 17 ans est décédé dans l’accident du samedi 2 mars 2019 alors qu’il circulait sur un scooter volé en compagnie de son ami Fathi 19 ans, lui aussi décédé dans les mêmes circontances.

Les obsèques d’Adam seront organisées mercredi 6 mars 2019. La famille et les proches du jeune garçon se retrouveront à 13h30 à la mosquée d’Echirolles avant de se rendre au carré musulman du cimetière de Poisat, dans la circonscription de Grenoble, pour la mise en terre. Le jeune Fathi sera, lui, inhumé ultérieurement en Turquie.

Cette journée du mercredi 6 mars 2019 sera également consacrée à l’organisation d’une marche blanche en mémoire à Adam et Fathi. Une marche qui partira à 16h du quartier Mistral en direction du lieu de l’accident.

Les 3 jours qui ont suivi cet évènement tragique ont laissé place à de nombreux actes de violence, entre autre dans le quartier Mistral d’où était originaires les deux jeunes gens.

Malgré l’épreuve traversée, la famille Soli s’est exprimée mardi 5 mars 2019 dans une interview accordée, depuis son domicile, à nos confrères du Dauphiné Libéré : pour elle, la violence n’est pas une solution, elle ne ramènera pas Adam et Fathi et surtout, la famille ne veut pas prendre le risque d’avoir d’autres victimes potentielles, en cas d’affrontements ou d’échauffourées.

Le père d’Adam, Hassan Soli, a déclaré « que la famille était représentée par un avocat et qu’il fallait laisser la justice faire son travail ».

Une information judiciaire a été ouverte suite au décès des deux jeunes, âgés de 17 et 19 ans. Les Soli se sont constitués partie civile pour tenter d’obtenir un maximum d’informations sur le contenu du dossier et les circonstances du drame.

 

 

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , . Bookmark the permalink.