Grenoble : Troisième nuit de rage

France Bleu / mardi 5 mars 2019

La tension ne paraissait pas retomber ce lundi dans le quartier Mistral à Grenoble, deux jours après la mort de deux jeunes de 17 et 19 ans du quartier qui fuyaient la police. La soirée et la nuit l’ont prouvé. Cette nuit de lundi à mardi a été très agitée à partir de 19h et jusqu’à 1h30. Les forces de l’ordre, dont une compagnie de CRS en renfort, qui avaient pris pied dès le début de soirée dans le quartier Mistral ont été ciblées par des boules de pétanques et des bouts de parpaings lancés depuis les toits, alors que plusieurs petits groupes très mobiles allumaient un peu partout des incendies. Faits nouveaux par rapport aux deux nuits précédentes : l’utilisation de cocktails Molotov.

La situation, qui était a peu près retombée vers 1h30 quartier Mistral a connu de nouveaux épisodes entre 2h40 et 5h30 ce matin selon la police avec de nouveaux feux de voitures. À Mistral mais aussi dans d’autres quartiers grenoblois : Villeneuve, Teisseire, Village Olympique et jusqu’au centre-ville, ainsi que dans les communes d’Échirolles, Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux. Quartier Mistral les forces de l’ordre ont intercepté un jeune homme de 25 ans pour jet de projectiles.

extraits du Parisien / mardi 5 mars 2019

[…] Lundi soir, les forces de l’ordre étaient de nouveau déployées dans le quartier pour prévenir de nouveaux troubles après les soirées agitées de samedi et dimanche. Les policiers ont été la cible, selon la préfecture, de caillassages avec des parpaings, principalement à partir des étages des immeubles.
Plusieurs départs de feu de poubelles et de véhicules ont aussi eu lieu. Selon une source policière, 65 véhicules ont été incendiés. Un fourgon de pompiers aurait notamment été visé par trois cocktails Molotov.

Les cocktails Molotov tombent sur les flics depuis les toits des immeubles

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , . Bookmark the permalink.