Foix : Enedis (encore) en fumée

La Dépêche du Midi / jeudi 6 décembre 2018

Le site ENEDIS de Foix a été la cible d’un incendie cette nuit. Le feu a pris en plusieurs foyers sur ce site dont les bâtiments sont répartis de part et d’autre de la route. L’enquête devra déterminer les circonstances de cet incendie.
Le sinistre s’est déclaré vers 3 heures du matin, sur deux sites d’Enedis installés rue du 19-Mars-1962 et rue de l’Alse, dans le quartier de Labarre, à Foix. Une ou plusieurs personnes ont mis le feu à cinq véhicules de l’entreprise qui étaient stationnés dans une cour pourtant fermée. Quatre voitures ont été détruites et une autre a été endommagée.
Dans le même temps, un incendie s’est déclaré de l’autre côté de la rue, dans le bâtiment abritant la direction de l’entreprise. Le ou les auteurs du sinistre sont entrés par une porte latérale et ont mis le feu par un moyen inconnu. Les flammes se sont propagées à l’ensemble du rez-de-chaussée.
Enfin, toujours à la même heure, c’est rue de l’Alse qu’un troisième incendie a été constaté. Cette fois, c’est un bâtiment abritant des poids lourds, dont une nacelle neuve, qui a été la proie des flammes.

[…] En dépit de leurs interventions, les hommes du feu n’ont pu que constater les dégâts de ces trois incendies simultanés: six véhicules détruits, deux véhicules endommagés par les flammes, quatre poids lourds détruits et deux bâtiments endommagés.

Le commissariat de police de Foix a, bien sûr, ouvert une enquête pour déterminer la cause du sinistre dont l’origine criminelle ne semble guère faire de doute. Ce matin, les agents de la police scientifique et technique étaient sur place pour procéder aux constatations d’usage.
Le maire de Foix, Norbert Meler, ainsi que l’élu de permanence se sont également rendus sur place, aux côtés des autorités préfectorales, de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Ariège et du directeur adjoint du SDIS de l’Ariège.
François Camerlynck, directeur territorial d’Enedis Ariège, vient d’annoncer à La Dépêche que l’entreprise allait déposer plainte suite à ces incendies.
Il a tenu à souligner que « les agents sont choqués. Une cellule d’appui psychologique va être mise en place dès ce jeudi après-midi ». « Cependant, a-t-il ajouté, le service public va continuer à être assuré. Nous sommes en train de nous organiser, tant dans le département qu’au niveau de la direction régionale, pour que les dépannages et les interventions auprès de la clientèle soient assurés ».
Sur les dégâts survenus dans le bâtiment de la direction, situé rue du 19-Mars-1962, François Carmelynck rappelle que « seul le rez-de-chaussée a été touché. Il s’agit de l’espace où se trouve le plateau téléphonique sur lequel travaillent vingt-six agents. Il faut donc remettre en service le système informatique mais, là encore, le travail reprendra normalement dès demain sur différentes plateformes ».
Le montant des dégâts est toujours en cours d’estimation. « Mais l’essentiel, même s’il y a beaucoup de choses à faire pour nous organiser, est que la machine ne soit pas coupée », insiste François Camerlynck.

[По Rусский]

This entry was posted in Antinuk, Antitech and tagged , , . Bookmark the permalink.