Rennes : Vengeance contre la présidence de la fac une semaine après l’envoi des CRS

[Mardi 9 octobre dernier, jour de mobilisation nationale appelé par les syndicats, le président de l’université de Rennes 2, Olivier David, brise la grève et le blocage (votés lors de la précédente AG) en faisant appel aux forces de l’ordre. L’armada de casqués du pouvoir interviendra à 9h30 pour débloquer les bâtiments et rétablir l’ordre universitaire. NdAtt.]

Ouest-France / Lundi 22 octobre 2018

Jeudi 18 octobre dernier, une assemblée générale s’est tenue dans le bâtiment L de l’université de Rennes 2. À l’issue de celle-ci, un groupe composé de 30 personnes cagoulées s’est dirigé vers le bâtiment de la présidence, à l’entrée du campus.  « Des vitres ont été brisées à coups d’extincteur et la façade du bâtiment a été aspergée de peinture et de goudron » , explique la présidence de Rennes 2 dans un communiqué.
Des faits qui se déroulent quelques jours seulement après l’intervention des forces de l’ordre à la faculté, le mardi 9 octobre dernier, où une centaine de personnes avaient tenté de bloquer en vain les accès à Rennes 2.
Par ailleurs, lors d’un vote organisé par la présidence de l’université, le 11 octobre dernier, 87 % du personnel et 65 % des étudiants s’étaient prononcés contre le blocage.
Ce nouvel épisode violent passe très mal auprès de la direction.  « L’équipe de direction condamne sans réserve la violence contre les biens et les personnes sur nos campus. Alors que l’assemblée générale dénonce la casse du service public et prétend vouloir défendre les étudiants et les salariés précaires, il est incompréhensible que notre université soit la cible de telles actions violentes. »
Ce sont les vitres de la Chambre Claire, lieu d’échanges et d’expositions artistiques, qui ont été brisées. L’Université de Rennes 2 ne souhaite pas en rester là et a décidé de porter plainte.
« L’Université doit rester un lieu ouvert, où le débat et les idées circulent librement et dans le respect des un et autres », rappelle la Présidence.

*****

extrait du Télégramme / mardi 23 octobre 2018

[…] Suite aux dégâts observés dans le bâtiment de la Présidence de Rennes 2, le 18 octobre dernier, la direction de l’Université a pris la décision de porter plainte. Ce jour-là, selon cette dernière, un groupe d’une trentaine de personnes encagoulées ayant participé un peu plus tôt à une assemblée générale rassemblant des étudiants s’était en effet dirigé vers la Présidence. « Des vitres ont été brisées à coups d’extincteur et la façade du bâtiment a été aspergée de peinture et de goudron », raconte la Présidence dans un communiqué. […]

Calme et sérénité de retour à la fac de Rennes 2…

Olivier David, président de Rennes 2

This entry was posted in ACAB, Brûle ton école, Les outils de l'ennemi and tagged , , , , . Bookmark the permalink.