Angers : L’hostilité contre les fascistes ne s’arrête pas (mais il y a eu des interpellations)

Ouest-France / mercredi 26 septembre 2018

Trois personnes ont été interpellées dans la nuit du mardi 25 septembre au mercredi 26 septembre, aux abords de l’avenue Pasteur, à Angers. Vers 3 h du matin, ils se sont rendus devant le bar associatif d’extrême-droite. Selon les policiers, l’un d’eux avait sur lui une bombe de peinture et un feutre dont il s’est servi pour taguer le mur de l’Alvarium, qui s’est installé dans un appartement, au rez-de-chaussée du 85, avenue Pasteur. Le message : « 1 Faf, 1 balle » y a été inscrit.
Pris en flagrant délit par un occupant des lieux, les trois étudiants angevins ont été chassés avant d’être interpellés et placés en garde à vue. Selon la police, ils se disent antifascistes.

Seul l’un d’entre eux est poursuivi pour dégradations volontaires et menaces de mort. Un couteau dont il n’a pas fait usage a été retrouvé dans son sac. Il sera convoqué devant le délégué du procureur en décembre. Il devra accomplir un stage de citoyenneté.

*****

NdAtt. : Selon Ouest-France du 25 septembre, les personnes interpellées à la suite de la manif antifasciste de samedi  22, seraient 8 et non 6… à suivre.

This entry was posted in Antifa and tagged , , . Bookmark the permalink.