Malakoff et Troyes : Les flics peuvent toujours compter sur des citoyens insomniaques

A Malakoff (Hautes-de-Seine) :

Le Parisien / Jeudi 30 août 2018

Deux jeunes hommes sont en garde à vue. Ils sont soupçonnés d’avoir cassé les panneaux publicitaires d’un abribus, fait exploser la vitre d’une voiture pour y mettre le feu… Le tout au même endroit du boulevard Stalingrad, à Malakoff, dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour ces dégradations, deux jeunes suspects sont interrogés en garde à vue.

Quand la police est arrivée sur place, après l’alerte d’un témoin, les deux parois de l’abribus, et leurs panneaux publicitaires, étaient brisées. Juste à côté, une voiture en stationnement dont la vitre était défoncée commençait à prendre feu. Le témoin ayant livré un signalement assez précis de ceux qui auraient commis ces dégradations, les policiers ont pu interpeller les deux suspects quasiment sur place.

*****

…et à Troyes.

L’Est Éclair / mercredi 29 août 2018

Vers 6 h du matin ce mercredi, la police intervient à l’angle du quai Dampierre et de la rue Général-de-Gaulle à Troyes. C’est le bruit des coups portés par un homme dans les vitres de l’agence immobilière Square habitat, qui a inquiété un riverain.
Sur place, les forces de l’ordre interpellent un individu en possession d’une barre métallique. Le quadragénaire, bien connu des services de police, a dû être placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir être entendu.
« Nos vitrines sont effondrées », constate Sébastien Bol, responsable de l’agence ciblée. Si la porte d’entrée en « verre sécurit » a résisté, elle témoigne du déchaînement de violence. « Heureusement, il n’y a pas eu de blessé, l’agence n’était pas encore ouverte ».
Si rien n’a été volé, le responsable a porté plainte. Selon lui, l’individu a été repéré par les caméras de vidéosurveillance du quartier. Celui-ci devrait prochainement s’expliquer devant la justice.

This entry was posted in ACAB, Les outils de l'ennemi and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.