Des mauvais moments pour les bleus (fin mai 2018)

Calais : Contre les frontières et leurs gardiens

La VDN / mercredi 18 avril 2018

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un CRS de la compagnie de Grenoble a été blessé après une altercation avec plusieurs migrants zone Marcel-Doret.
Avec plusieurs de ses collègues, il a découvert des réfugiés cachés dans la remorque d’un camion. Ils souhaitaient rejoindre l’Angleterre. Lorsqu’ils leur ont demandé de descendre du poids lourd, l’un des exilés, visiblement ivre, s’est rebellé. Depuis la remorque, il a assené un coup de pied au CRS situé en contrebas.
Touché à l’épaule et malgré les protections portées par les fonctionnaires de police, l’homme a été sérieusement blessé. Transporté à l’hôpital de Calais, le médecin lui a prescrit, dans un premier temps, trois jours d’ITT (interruption temporaire de travail). Trois jours plus tard, de retour à Grenoble, un arrêt de travail de 21 jours lui a été prescrit. L’auteur du coup de pied, un Érythréen, a été placé en garde à vue.

*****

Limoges : Quand les flics cherchent des noises…

Le Populaire du Centre / dimanche 15 avril 2018

Trois jeunes, dont un mineur, issus du quartier de Beaubreuil à Limoges, ont passé leur week-end en garde à vue après avoir commis des violences sur des policiers et une personne âgée.
Les faits se sont déroulés vendredi après-midi, aux alentours de 15 heures. Rue Fabre-d’Eglantine, une patrouille de police est prise à partie par une bande d’individus, une dizaine au total. Très vite, les choses s’enveniment et une voiture sérigraphiée reçoit un premier pavé.
Une patrouille en renfort est appelée en urgence. Pendant ce temps, le groupe se déplace du côté de l’avenue de Beaubreuil. La seconde voiture de police, arrivée sur les lieux, est de nouveau ciblée par des jets de pierres.
Les agents de la brigade anticriminalité arrivent à leur tour sur les lieux et parviennent à identifier plusieurs protagonistes comme lanceurs de pavés. Il s’agit de deux jeunes majeurs et d’un mineur. Les deux premiers sont interpellés sans trop de difficultés, bien que l’un des deux se rebelle et blesse un policier au niveau du mollet. Le jeune mineur, quant à lui, parvient à s’échapper. Une course-poursuite à pied débute alors.
Le fugitif parvient à se réfugier dans un pavillon en enjambant une balustrade. Tombant nez à nez avec l’occupante des lieux, une femme âgée, il la bouscule et se réfugie dans son pavillon. Les policiers viennent le cueillir quelques instants plus tard, non sans difficulté. Un policier se fait mordre le doigt et se casse la main dans l’interpellation, le second est blessé à la cheville. Une ITT de plus de 8 jours sera attribuée au premier, de trois jours au second.
Les trois mis en cause ont été placés immédiatement en garde à vue. Les deux auteurs de rébellions ont été présentés dimanche devant le parquet de Limoges. Le troisième a fait l’objet d’une convocation en justice.

*****

Grigny (Essonne) : Haie d’honneur pour les motards de la police 

Le Parisien / mercredi 11 avril 2018

Alors qu’ils s’aventuraient dans la Grande-Borne à Grigny derrière un jeune qui effectuait des rodéos à minimoto, les motards de la police ont reçu des coups de pied, de poings dans le casque et même essuyé des jets de pierres et de… vélo. Deux hommes ont été interpellés.
La caméra installée sur la poitrine du policier a filmé la scène, incroyable. Ce week-end, en plein après-midi, dans le quartier de la Grande-Borne à Grigny, un homme qui effectuait plusieurs allers-retours en roue arrière sur sa minimoto, montant sur les trottoirs à vive allure, est repéré par les motards de la police, en patrouille. Il prend la fuite au milieu des bâtiments.
Les fonctionnaires tentent de le suivre, mais une vingtaine de jeunes du quartier s’approchent alors des agents, formant une haie et profitant de l’occasion pour les frapper avec le poing dans leur casque, sur le torse, afin de les faire tomber de leurs engins. Des pierres et même un vélo sont jetés sur les policiers qui sont parvenus à conserver leur équilibre tant bien que mal. L’un des agents s’est malgré tout blessé au bras en heurtant une barrière. Il s’est vu prescrire 7 jours d’ITT.
Peu après des renforts sont envoyés à Grigny et deux jeunes repérés sur la vidéo-poitrine d’un des motards de la police sont interpellés. L’un d’eux a été relâché « car il n’y avait pas suffisamment d’éléments », selon une source proche du dossier. Le deuxième, majeur, suspecté d’avoir notamment tenté de faire un croche-pied en bloquant les roues d’une des motos de la police, sera convoqué ultérieurement au tribunal. […]

*****

Rillieux-la-Pape (Rhône) : Les flics se font caillasser

Le Progrès / dimanche 29 avril 2018

Des violences ont eu lieu vendredi en fin de journée ainsi que samedi après-midi dans le quartier de La Velette. Selon nos informations, les forces de l’ordre ont été prises à partie vendredi, à la nuit tombée, après l’arrestation d’un individu recherché, sans doute en lien avec des squats sur le quartier.
Aux jets de projectiles lancés de la rue ou de fenêtres d’immeubles, la police nationale a riposté par des grenades lacrymogènes et quelques tirs de flashball. Lors de ces événements, qui se sont déroulés aux alentours de 23 heures, la police municipale de Rillieux est intervenue en renfort. À la suite de cette soirée agitée, la police a procédé à trois autres arrestations samedi après-midi.
Selon le maire de Rillieux, Alexandre Vincendet, d’autres personnes seront probablement arrêtées ces jours-ci. « Pas question de laisser une poignée de voyous faire la loi […] L’enjeu est de faire revenir le calme et la République dans ces quartiers […] Les sanctions seront à la hauteur de cet enjeu », promet le maire, interrogé par notre rédaction sur ces événements

*****

Bordeaux : Solidaires contre la police

Sud-Ouest / mardi 24 avril 2018

Le Bordelais de 33 ans, à l’origine du caillassage d’une voiture de police, vendredi soir dans le quartier des Aubiers (lire nos éditions précédentes), a été jugé ce lundi dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Bordeaux. Il a été condamné à douze mois de prison dont trois ferme et a été maintenu en détention où il avait été placé dimanche.
Vendredi soir, une patrouille de la brigade anticriminalité avait surpris et contrarié une transaction de drogue. Rattrapé après avoir pris la fuite, le dealer avait exhorté des jeunes à empêcher son arrestation. Une cinquantaine d’entre eux s’était retournée contre les policiers en les insultant et en les menaçant et avait jeté un bloc de béton et d’autres projectiles sur leur voiture.

*****

Dijon : Tout le monde déteste la police – même les chiens !

Le Bien Public / mardi 17 avril 2018

Un policier de la brigade VTT, qui intervenait ce mardi vers 16 h 15 rue de l’Arquebuse, à Dijon, a été mordu au bras et à la jambe par un chien. Il serait sérieusement blessé et a été évacué sur le CHU de Dijon par les pompiers. Des renforts sont rapidement intervenus, et le propriétaire du chien aurait été interpellé.

*****

Mamerspach (Haut-Rhin) : … « reproductible », qu’on dit ?

Actu17 / mercredi 25 avril 2018

Le suspect avait d’abord commencé par brisé des vitraux de l’église de Mamerspach (Haut-Rhin) ce jeudi 19 avril en début de soirée. Le maire de la commune est alors tombé sur l’homme ivre, en flagrant délit, avant de prévenir les gendarmes.
Les militaires ont vite repéré et interpellé le suspect et ont fait appel aux sapeurs-pompiers. Virulent et refusant d’être attaché dans le véhicule des pompiers, l’homme s’en est pris à l’un des gendarmes. C’est à ce moment que les forces de l’ordre ont décidé de procéder au menottage de l’interpellé. L’homme a alors violemment mordu une gendarme, jusqu’à lui arracher un morceau de peau, avant de le recracher devant elle décrit les Dernières Nouvelles d’Alsace. La militaire conduite à l’hôpital s’est vu prescrire 15 jours d’ITT (Incapacité Totale de Travail). L’accusé a été jugé par le tribunal de Mulhouse ce lundi et a écopé de quatre ans de prison, dont deux ans et six mois ferme.

This entry was posted in ACAB, Contre les frontières, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.