Marseille et Lyon : Les locaux du Bastion social redécorés

À Lyon, nous avons fermé le Bastion !

Rebellyon.info / mardi 10 avril 2018

Nous nous excusons auprès de la mairie de ne pas avoir déposé de permis de construire mais, hier soir nous avons construit un mur pour fermer le bastion social afin de construire un avenir meilleur ! Ouvrons les frontières, murons les bastions du fascisme !

Pour commencer nous nous excusons auprès de la mairie de ne pas avoir déposé de permis de construire.
Mais nous sommes de ceux et celles qui pensons que traiter avec la mairie est au mieux, un signe de faiblesse au pire, un signe de trahison. Nous n’avons rien à attendre de ces institutions.
De plus, les démarches administratives sont toujours longues et laborieuses or actuellement, nous sommes dans l’urgence.

Il y a ceux et celles (élus ou membres du gouvernement) qui prennent des pincettes pour parler du cas Bastion Social, GUD, identitaires, etc… nous, nous prenons la truelle, le marteau et le pinceau en main.

Depuis l’installation du Bastion Social à Lyon les agressions fascistes ont augmenté dans notre ville mais pas que.

Suite à la création du mouvement Bastion Social dans plusieurs villes de France de nombreuses attaques fascistes ont eu lieu notamment contre les mouvements d’occupations dans les facs, et à Lyon contre des locaux dit de gauche comme des bars, des locaux d’orga politique ou de syndicats.
Nous rappelons que ces agressions ne sont pas dû au seul fait de la création du bastion social car de nombreuses agressions sont aussi faites par des militants de l’Action Françaises, du PNF ou bien des identitaires et autres fachos.

Malheureusement, nous avons toutes ces organisations fascistes sur Lyon mais c’est encore plus malheureux pour elles car elles possèdent toutes un local que nous nous amuserons à détruire.

Nous ne resterons plus passifs et passives face à ces groupes fascistes qui en plus d’essayer d’installer leur idéaux puants dans nos vies essayent aussi de s’implanter dans nos quartiers.

En tant que militant-e-s antifascistes, autonomes, individu-e-s deter nous allons prendre le problème du fascisme dans notre ville à pleine main, nous ne comptons pas déléguer ce problème à la police qui est l’alliée du fascisme, ni aux politiques pour qui les fascistes représentent un outils pour ce qu’ils n’osent pas faire (rappelons l’exemple de l’attaque de la Fac de Montpellier).

Hier soir pour détruire le fascisme nous avons construit et demain nous détruirons pour construire une meilleure vie.

Ouvrons les frontières, murons le bastion !

Section AFArge
Les Auto Proclamé-e-s Maçons

NdAtt. : il y a une semaine déjà, le Bastion social avait reçu de la visite la nuit. En témoignent les plaques en bois à la places des vitres, une fois les parpaings enlevé (photo tirée de la presse).

[in english]

*****

Après Marseille, Lyon relance le #NikTonBastionGame – Communiqué du CPABS

Marseille Infos Autonomes / mardi 10 avril 2018

Bravo aux camarades lyonnais, une salutation fraternelle depuis Marseille ! Extrait : «  les copaines ont muré le local du Bastion Social Lyon dans la nuit. Après ce lundi noir, lundi de la répression, cette nouvelle nous a fait chaud au coeur. Bravo à elleux ! Participant à une petite visite similaire il y a peu à Marseille, nous devions publier un communiqué. Nous avons décidé un soir de mars de donner des couleurs à leur local marseillais. »

Quelle belle nouvelle nous apprennons ce matin !

Il pouvait sembler à nombre d’entre nous que le combat antifasciste à Lyon fait face à de grandes difficultés (mais il ne s’agit pas de critiquer le travail des camarades dans de telles conditions), et notamment à une place bien trop forte des fascistes, par trop nombreux, par trop organisés, disposants de locaux et de magasins.

Que nenni ! Voilà qu’à la suite des mouvements locaux contre les ouvertures de lieux fascistes, il semble se dégager une grande compétition nationale : le #NikTonBastionGame !

En effet, les copaines ont muré le local du Bastion Social Lyon dans la nuit. Après ce lundi noir, lundi de la répression, cette nouvelle nous a fait chaud au coeur. Bravo à elleux !

Participant à une petite visite similaire il y a peu à Marseille, nous devions publier un communiqué.

Nous avons décidé un soir de mars de donner des couleurs à leur local marseillais. Il nous a suffi de trois bombes de tag, un tournevis, de quoi se masquer, un repèrage rapide des alentours pour provoquer quelques petits travaux de peinture à nos amis les fascistes.

Conscients de l’expérience Casapound en Italie, et du développement qu’elle a pu avoir (passant d’un tout petit groupe de moins de 200 personnes en 2003 à un parti revendiquant 25 000 adhérents, des centaines de milliers de fans facebook, des centaines de lieux un peu partout, des agressions à caractère fasciste dans toute l’Italie, et même des morts) ainsi que du rôle de Casapound dans le développement de l’extrême droite violente en Europe, nous avons choisi de résister, dans la joie et la bonne humeur. Ce que nous avons fait, n’importe qui peut le faire. Vous aussi. Il suffit d’un peu de préparation, de bien réfléchir à comment vous menez votre action, aux risques encourus, à votre réaction en fonction des divers scénarios. Pas besoin d’être 40 pour réussir.

En tous cas, cette action en appelle d’autres, et nous sommes heureux de voir les lyonnais relever le niveau d’une telle manière.

Le Commando Pastaga Anti Bastion Social
#NikTonBastionGame #LImportantCestDeParticiper #PierreDeCoubertin [faudrait en finir avec Twitter; NdAtt.] 161 > 88

Voilà quelques photos, en espérant vous voir nombreux, partout, participer au #NikTonBastionGame

Marseille (à savoir que le « ici pute fn » n’est pas de notre visite et nous avons dû faire avec)

 

This entry was posted in Antifa and tagged , , , , . Bookmark the permalink.