Besançon : « Une rage soudaine » contre cette société pourrie, évaluée à plus de 22.000 euros

L’Est Républicain / Mercredi 28 février 2018

Trois mineurs, responsables présumés des multiples dégradations sur Planoise, à Besançon, le 31 octobre dernier, le soir d’Halloween ont été interpellés ce mardi. Les policiers ont mené une enquête minutieuse, plusieurs mois durant, pour retrouver les auteurs du caillassage du tramway et de l’abribus Europe-Allende, du fracassage de la porte de la piscine La Fayette et de celui d’un distributeur de billets, à coups de poing et de pieds, entre autres. « Une rage soudaine » qui surprend encore Stéphane Clément, le procureur chargé du dossier.

« Ces mineurs n’étaient pas connus de la justice. Ils se sont retrouvés en compagnie d’une dizaine d’autres individus, probablement aussi jeunes qu’eux. Il a suffi d’une étincelle, d’un petit jet de pierre, pour que tout dégénère. Toutes les vidéos ont été analysées. Trois portraits ont pu être tirés, ceux des prévenus. Un travail exigeant, ingrat, que la police a mené de main de maître, d’autant plus que la bande était en majorité cagoulée. Les trois suspects ont reconnu les faits en garde à vue. Ils n’ont pas souhaité dénoncer leurs complices. »

Le préjudice total des dégradations s’élève à plus de 22 000 €. Les trois jeunes gens, âgés respectivement de 15, 16 et 17 ans, ont été présentés au juge des enfants ce mercredi puis remis en liberté surveillée, suivis par un éducateur, en attendant leur prochaine audience au tribunal.

 

This entry was posted in Bouffe du riche, Gratuité, Nique la justice and tagged , , , , . Bookmark the permalink.