Calais (Pas-de-Calais) : Les autorités locales à bout de nerfs après des vagues de tags à répétition

****

Nord Eclair / Vendredi 10 novembre 2017

[…] Le premier adjoint au maire, Emmanuel Agius, demande qu’«  une enquête sérieuse soit lancée  ». Selon lui, les moyens doivent être mis pour que des sanctions «  sévères  » soient prises vis-à-vis d’actes «  intolérables  ». « Les murs de Calais ne sont pas un grand tableau noir où l’on peut s’exprimer librement.  » Le premier adjoint pense à l’extrême gauche et la mouvance No Border. Selon lui, ces tags « anti-système » auraient coûté à la municipalité 2 500 euros.

This entry was posted in ACAB, Contre les frontières, Solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.