Italie : Sur les enquêtes contre RadioAzione, Anarhjia.info et Croce Nera Anarchica

traduit depuis Anarhija.info / dimanche 4 juin 2017

Hier, le 2 juin, la DIGOS [Divisione Investigazioni Generali e Operazioni Speciali, la police politique italienne ; NdT] a frappé à ma porte et à celle de six autres compagnons pour nous notifier la clôture des enquêtes d’une énième affaire menée par le Parquet de Turin et son Procureur Roberto Sparagna, parallèle à la « Scripta manent » et qui se focalise sur les sites anarchistes de contre-information RadioAzione, Anarhjia.info et Croce Nera Anarchica.

Pour ce qui est de Croce Nera Anarchica, sont visés aussi le journal en papier, la distribution et ceux qui ont organisé ses présentations un peu partout en Italie.

Les articles contestés sont le 270bis (association subversive avec finalité de terrorisme), le 414 (provocation aux crimes et délits). Aux deux compagnons est donné aussi l’art. 280 (attentat avec finalité de terrorisme).

La traduction de textes, la prédisposition, l’instigation, l’apologie, l’idéation et la divulgation, toujours à travers des sites internet et des journaux de matériel de propagande idéologique « insurrectionnaliste-luttarmatiste », la collecte de thune pour soutenir les compagnons emprisonnés et l’attaque à un transformateur de l’ENEL [l’EDF italienne ; NdT] à Civitavecchia, le 12 janvier 2016, attaque signée « Comitato pirotecnico per un anno straordinario F.A.I.-F.R.I. » [Comité pyrotechnique pour une année extraordinaire Fédération Anarchiste Informelle / Front Révolutionnaire International ; NdT].

Voilà la misère humaine produite par le sale juge du Parquet de Turin, Roberto Sparagna.

Ses intentions sont bien claires : faire tout son possible pour isoler encore plus les compagnons anarchistes emprisonnés pour l’opération « Scripta Manent ».

Mais le croque-mort de service peut se calmer, parce qu’il n’y aura jamais un pas en arrière !

La contre-information à travers les sites internet et les journaux continuera à être tenue à jour ; de même nous allons continuer à ramasser de la thune pour soutenir les compagnons détenus dans vos lager de merde, et surtout pas un seul de ces compagnons, dont vous nous avez enlevé la présence physique quotidienne, restera jamais isolé.

Pour finir, jusqu’à mon dernier souffle sur cette planète de merde, je souhaite qu’il y aura 10, 100, 1000 actions directes !

Somma Gioacchino (RadioAzione)

 

NdAtt. : Solidarité aux compas sous enquête, dont nous continuons à traduire et diffuser les textes que nous pensons intéressants.

This entry was posted in Débats et réflexions sur l'attaque, Solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.