Vitry (Val-de-Marne) : Une interpellation qui attise encore un peu plus les feux de la révolte

Le Parisien / Jeudi 1er juin 2017

Un nouveau cocktail molotov a été lancé ce jeudi soir dans la cour du commissariat de Vitry, ne faisant aucun blessé . Un premier avait été lancé mercredi après-midi au même endroit. Aucune interpellation pour l’heure. « C’est d’autant plus compliqué qu’il n’y a pas de vidéosurveillance à Vitry », déplore un policier. Dans la nuit de lundi à mardi, de multiples incendies avaient éclaté à plusieurs endroits de la ville après l’interpellation d’un jeune suspecté d’avoir ouvert une bouche à incendie.


Le Parisien / Mercredi 31 mai 2017

Des policiers blessés, cinq interpellations, un rassemblement d’une cinquantaine de personnes devant le commissariat qui a dû fermer temporairement, des incendies à répétition jusqu’à 3 heures du matin… Les incidents se sont multipliés dans la nuit de mardi à mercredi à Vitry.

Tout commence à 18h20 quand des policiers en patrouille à Vitry veulent arrêter rue Camille-Groult un homme soupçonné d’avoir ouvert une bouche à incendie. Selon une source policière, le jeune refuse le contrôle et part en courant. Il est interpellé un peu plus loin. Mais ça se passe mal. Deux groupes d’individus tentent de le libérer. Deux fonctionnaires sont blessés. Parmi ceux qui donnent les coups, la mère du jeune interpellé, toujours selon une source proche de l’enquête. Les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogène pour se dégager. Mais ils parviennent à conduire au commissariat le fils et la mère ainsi que deux autres jeunes, mineurs, très connus de la police notamment pour les nombreuses affaires de vols de colliers dont sont victimes à Vitry les femmes asiatiques.

Dans la foulée, une cinquantaine de personnes se rassemblent devant le commissariat pour protester contre les interpellations. Des renforts de police arrivent pour sécuriser les lieux. Le commissariat sera même fermé par précaution. La tension monte à niveau d’un cran pendant plus d’une heure, entre 0h30 et 1h30. Place du 8 mai 1945, des policiers reçoivent des projectiles et des tirs de mortier. Ils répliquent avec les lanceurs de balles de défense et des grenades de désencerclement. Dix minutes, plus tard, une équipe cynophile qui patrouille à l’angle de la RD 305 et de l’avenue Albert-Thomas reçoit un cocktail molotov qui explose sans faire de blessés. Mais leur voiture reçoit plusieurs projectiles. A 2h25, un homme en possession de deux cocktails molotov est interpellé sur le parking du Simply Market. Un peu plus tôt un container poubelle avait été incendié avenue Rouget de l’Isle.

Jusqu’à trois heures du matin, deux autres containers poubelle seront incendiés tout comme cinq véhicules, notamment Commune de Paris, au 8 mai 1945, rue Verte et vers Camille-Blanc.

Cette nuit très mouvementée intervient dans un contexte assez chaud sur Vitry. Depuis mercredi de la semaine dernière, une dizaine de feux notamment de poubelles et de scooters ont été constatés en l’espace de cinq nuits. Et ce week-end, quatres jeunes ont été interpellés en flagrant délit pour des ouvertures de bouches à incendie. Déjà les policiers avaient été la cible de jets de projectiles notamment cité du 8 mai 1945 et rue Montebello.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , . Bookmark the permalink.