Caen : Deux pour le prix d’une

Ouest France / jeudi 20 avril 2017

Les vitrines de deux permanences, celles de Benoît Hamon et Marine Le Pen, ont été dégradées dans la nuit du 19 au 20 avril 2017 à Caen (Calvados).
Un gros impact qui a fait étoiler le verre, sur la vitrine de la permanence de Benoit Hamon. Et une marque du même genre sur la vitrine du local de Marine Le Pen. La campagne présidentielle a laissé des traces à Caen, dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour le Front national, ce n’est pas une première : de nombreux stigmates de coup ornent depuis plusieurs semaines la baie vitrée qui donne sur la rue de Vaucelles.
La permanence du socialiste Benoit Hamon n’est située qu’à quelques centaines de mètres, en bas de la rue de Falaise. Avisée, la police est venue procéder à des constatations dans les locaux des deux partis. Qui ont chacun déposé plainte de leur côté.

This entry was posted in "Loi travail", Antiélectoral, Antifa and tagged , , , . Bookmark the permalink.