Denain (Nord) : Y’a encore des trucs à péter à la permanence FN

La Voix du Nord / Mardi 19 avril 2017

Régine Andris est en colère : «  J’en ai marre, s’emporte la suppléante de Sébastien Chenu aux élections législatives. C’est inadmissible. Je n’incrimine personne, mais je voudrais qu’on nous laisse tranquille.  » La semaine dernière, jeudi, la vitrine de la permanence du Front national, située rue de Villars à côté du théâtre, avait volé en éclats sous l’effet de coups donnés contre le volet du local. Les réparations n’ayant pas encore été réalisées, une plaque de bois occulte d’ailleurs toujours la vue. Dans la nuit de mardi à mercredi, c’est désormais le volet de la porte d’entrée qui a été pris pour cible. Là encore des coups donnés ont fini par le casser en deux. Régine Andris envisage de porter plainte à nouveau et se prépare à installer la vidéosurveillance dans le local. […]

Les premières dégradations avaient fait réagir des élus locaux puisque Yannick Andrzejczak, conseiller municipal communiste, a dénoncé cet acte de vandalisme : «  On ne les combat pas en cassant.  » Même chose pour Anne-Lise Dufour, la maire de Denain, qui, via Facebook, a elle aussi condamné les dégradations. «  Lâches, ces atteintes perpétrées contre les permanences politiques (dont j’ai moi-même été la victime il y a quelques mois) ne sont pas à la hauteur du débat démocratique digne de la période dans laquelle nous sommes.  »

Et la tension ne va pas retomber tout de suite car rappelons que la campagne se poursuivra jusqu’aux législatives, en juin.

This entry was posted in 2017 : des pavés dans les urnes, Antiélectoral, Antifa and tagged , , . Bookmark the permalink.