Montpellier : Au carnaval on s’amuse… à notre façon !

Midi Libre / mercredi 1er mars 2017

Environ 400 personnes se sont rassemblées mardi 28 février au soir pour célébrer le carnaval des gueux. Une fête, qui a laissé place à plusieurs débordements, en marge du cortège. Dès 21h des poubelles ont été incendiées au gré des déplacements des carnavaleux, rue de la Loge mais aussi entre le Corum et les Beaux-Arts. Plusieurs personnes ont été interpellées pour dégradations et jet de projectile vers les forces de l’ordre. Les marches de la CCI Grand rue Jean Moulin en gardent les traces noires. Pour contenir les débordements et dissuader les fauteurs de troubles, un vaste dispositif de sécurité a été déployé dont une dizaine de cars de CRS. Pour canaliser les noctambules et éviter les retours de flammes dans l’écusson, des cordons de policiers, flashballs au poing, ont été postés stratégiquement.

Des boutiques de la Grand rue Jean-Moulin ont été prises pour cible, les vitrines étoilées à coup de barre de fer. Les enseignes American Vintage, Agatha, Phildar ou Orange ont été touchées. American Vintage et de manière encore plus importante Daudé ont eu leurs devantures détruites, leurs vitrines explosées à coup de barre de fer. Chez Daudé, les casseurs ont endommagé ou dérobé les produits exposés. Des pétards ont aussi été jetés dans le magasin. Le propriétaire est intervenu à temps, pour éviter un incendie. En revanche, les mêmes mis en cause étaient déjà en train de bousculer les tables d’un restaurant tout proche en plein service. Là encore des vitres ont été brisées et du matériel volé. Un groupe de passants a même été molesté par ces mêmes agresseurs.

Les forces de l’ordre se sont alors déployées dans cette partie de la ville, pour tenter de les intercepter. Les fonctionnaires ont fait usage de gaz lacrymogène, rendant l’air irrespirable. Après minuit, des heurts se poursuivaient dans le quartier Gambetta.

   

This entry was posted in ACAB, Bouffe du riche and tagged , , . Bookmark the permalink.