Rouen : Des pavés, pas des bulletins de vote

Paris-Normandie / lundi 23 janvier 2017

Violence [ha ha ha; NdAtt.]. La vitrine du local situé place de la Haute-Vieille-Tour a été explosée par des pavés. Le ou les auteur(s) n’y sont pas allés de main morte et même à coups de pavés, pour exploser la vitrine de la permanence rouennaise du parti Les Républicains (LR). C’est à 9 h hier matin, en ouvrant le local situé place de la Haute-Vieille-Tour, que la secrétaire a constaté les trois impacts. Le vitrage, protégé par des films de sécurité, n’a pas éclaté mais les dégâts n’en sont pas moins conséquents.
« Des actes de vandalisme, il y en a de temps en temps, comme sur toutes les permanences de partis politiques. Cela va du crachat à la griffure en passant par les autocollants. Là, des pavés ont été trouvés sur place, indique Pierre-Antoine Sprimont, délégué de la première circonscription pour Les Républicains de Seine-Maritime. Une plainte a été déposée, la police est venue faire les constatations d’usage », sachant que la permanence elle-même n’est pas équipée de système de vidéosurveillance.
La dernière fois que la vitrine avait été saccagée, c’était lors des manifestations contre la loi Travail, au printemps 2016. « On a l’habitude, quand un cortège de manifestants passe dans le quartier, de prendre un pavé ou deux, soupire Jean-François Bures, responsable du groupe LR au conseil municipal de Rouen. Cette fois, c’est un peu hors contexte. » Encore que, les faits se seraient produits dimanche. Or ce jour-là, on votait pour la primaire citoyenne à la halle aux Toiles, à quelques dizaines de mètres de là. Aucun rapport a priori, mais le vice-président du Département, qui dénonce un acte « profondément affligeant », estime toutefois que ce vandalisme-là n’est « pas totalement gratuit » car « des vitrines, dans le périmètre, il y en a d’autres… ».

This entry was posted in 2017 : des pavés dans les urnes, Antiélectoral and tagged , , . Bookmark the permalink.