Paris : Interpellation pour les tags anti-police de la Sorbonne

Le Parisien / Mercredi 26 octobre 2016

«J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils ferment le cerceuil d’un flic # Viry-Chatillon ». Cette inscription tracée à la peinture noire ainsi qu’un autre tag anti-flics avaient été découverts sur les murs de l’université Paris I-Panthéon Sorbonne le 11 octobre dernier… au lendemain de la terrible attaque à la Grande-Borne (Essonne) qui a failli coûter la vie à deux fonctionnaires de police, brûlés dans leur voiture.

Quinze jours après cette découverte, qui avait donné lieu à un dépôt de plainte du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, l’auteur présumé des inscriptions a été interpellé ce mercredi matin dans l’Essonne. Il s’agit d’une étudiante en philosophie âgée de 20 ans. Identifiée depuis plusieurs jours selon un proche de l’enquête, la jeune femme (dont la fac d’affectation n’a pas été précisée) a été arrêtée au domicile de ses parents dans l’Essonne.

Elle a aussitôt été placée en garde à vue dans les locaux de la BRDP (la brigade de répression de la délinquance aux personnes), le service de la PJ parisienne chargé de cette enquête pour « dégradation de biens » et « apologie de crimes et délits ». Une semaine après la découverte des tags à la Sorbonne, des inscriptions similaires avaient été découvertes dans les locaux de Jussieu. L’enquête n’a pour l’instant pas permis de déterminer s’ils étaient l’oeuvre de la même étudiante.

This entry was posted in ACAB, Nique la justice and tagged , , . Bookmark the permalink.