Poitiers : La voiture des poulets crame [Mise-à-jour : 4 arrestations]

La Nouvelle République / mardi 20 septembre 2016

poitiers 20 9 2016Depuis 15 h 05, une activité policière fébrile anime le quartier des Couronneries à Poitiers après l’incendie volontaire du véhicule d’une patrouille de police au pied d’un immeuble. Un groupe de suspects est activement recherché. Des « indices sérieux permettent d’orienter positivement l’enquête », indiquent des sources policières.
C’est une mission classique de police secours qui amène un équipage de police à se rendre ce mardi après-midi au bas d’un immeuble de la rue des Couronneries à Poitiers.
Le Berlingo police se stationne en face du n°38 après un appel signalant un décès à domicile. « La patrouille se trouvait dans l’immeuble quand un incendie volontaire du véhicule de la patrouille a été déclenché », indique le commandant Merle de l’état-major. « Un groupe a été aperçu par plusieurs témoins, ses membres ont ensuite pris la fuite. »
C’est alors que des riverains constatent que le véhicule s’embrase. Les pompiers sont appelés et de nombreux équipages de police convergent sur place et sillonnent le quartier à la recherche de suspects.
poitiers 20 9 2016 2A 16 h, aucune interpellation n’était signalée.
Le directeur départemental de la police, Jean Prost, s’est rendu sur place, ainsi que le procureur de la République, Michel Garrandaux.
« C’est un acte extrêmement grave commis sur un véhicule de police », a-t-il commenté. « La réponse pénale sera à la hauteur de cette gravité. »
Personne n’a été blessé lors de l’incendie, les policiers se trouvant dans l’immeuble. Le feu ne s’est pas propagé à d’autres véhicules.
Les investigations techniques ont débuté dès la fin des opérations d’extinction. Elles avaient commencé sur un vélo de type VTT qui aurait été abandonné par le groupe soupçonné d’avoir participé à la mise à feu du véhicule.
« Il n’y a pas eu d’incident particulier ces derniers temps dans ce secteur. En tout cas, l’incendie du véhicule n’est pas lié à une intervention qui venait d’avoir lieu », commente une source policière.
« C’est le symbole qui est visé, ce n’était pas particulièrement ciblé », ajoute une autre source policière.
En avril 2015, une Golf volée avait été jetée devant la façade du commissariat des Couronneries, puis incendiée, causant des dégâts sur la façade. Une affaire dont le, ou, les auteurs restent à identifier.

******

La Nouvelle République / Dimanche 25 septembre 2016

Et de quatre ! Hier, deux nouveaux jeunes, un mineur de 15 ans et un jeune de 18 ans ont été à leur tour mis en cause dans l’incendie volontaire d’une voiture de police, mardi aux Couronneries.
Ils ont été présentés au juge d’instruction et mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. « Ils reconnaissent a minima leur présence près de la voiture », indique une source policière. Des témoignages avaient permis de les mettre en cause, mais personne n’aurait formellement reconnu la mise à feu du véhicule de police.
Le jeune majeur de 18 ans, activement recherché, avait été interpellé vendredi matin. Il est suspecté d’être allé remplir un bidon d’essence à une station-service des environs. Le jeune de 15 ans s’était livré à la police, vendredi en début d’après-midi. Il se savait recherché. Deux jeunes de 15 ans avaient déjà été mis en examen dans ce dossier.

[in english]

This entry was posted in ACAB and tagged , . Bookmark the permalink.