Prison de Villepinte (Seine-Saint-Denis) : agression d’un maton

Le Parisien / jeudi 21 mai 2015

Un surveillant de la maison d’arrêt de Villepinte a été agressé ce jeudi matin, à l’intérieur de la maison d’arrêt par un détenu armé d’une parie de ciseaux. Le détenu lui a asséné un coup à la gorge. Il souffre d’une blessure profonde mais ses jours ne sont pas en danger. C’est un «auxi», comme on appelle ces détenus qui aident au service dans les maisons d’arrêt, qui serait intervenu pour ceinturer l’agresseur, tandis que d’autres surveillants accouraient.

Il aurait prétendu qu’il s’agissait d’une prise d’otage. Le surveillant a été hospitalisé dans un état grave. Quant à l’agresseur, il a été placé à l’isolement dans un premier temps. Le surveillant venait chercher le détenu pour le changer de cellule, celui-ci n’étant plus autorisé à travailler, pour une raison que l’on ignore. Ce détenu âgé de 29 ans, est incarcéré en détention provisoire depuis huit mois, dans le cadre d’une information judiciaire pour des violences.

«Cette agression est extrêmement choquante, commente Philippe Kuhn, délégué régional du syndicat des surveillants pénitentiaires non gradé. Elle met aussi en lumière les sous effectifs de surveillants. Celui-ci était seul au moment où il a été agressé alors qu’ils auraient dû être deux». Près d’un millier de prisonniers sont regroupés dans cette maison d’arrêt de Seine-Saint-Denis, conçue pour 588 places.

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , . Bookmark the permalink.