Rouillé (Vienne) : l’eglise sens dessus dessous

La nouvelle république / vendredi 9 janvier 2015

Vases cassés, santons jetés contre une croix… des dégradations ont été découvertes hier matin. […] Il venait à l’église pour préparer la sonnerie du tocsin. Rouillé aussi se mobilisait, hier soir, après l’attentat commis à Paris. C’est à ce moment-là que l’employé communal a découvert avec stupéfaction que l’église avait été vandalisée. En effet, dès la porte d’entrée, des morceaux de verre, de pots en terre, des fleurs jonchaient le sol.

« On s’attaque aux symboles !  » En s’approchant, il s’est aperçu que l’autel situé dans la chapelle de la Vierge avait été victime de dégradations : des personnages provenant de la crèche située en face semblent avoir été jetés sur l’autel et la croix posée dessus en était tombée. Le mage noir de la crèche a ainsi été cassé. Véronique Rochais-Cheminée, maire, était en réunion de communauté de communes quand elle a été alertée. Elle s’est rendue sur place tout de suite et a découvert les faits. « Les dégâts sont à la fois peu importants mais lourds de sens », a-t-elle réagi. « Symboliquement c’est grave. Aujourd’hui, on s’attaque aux symboles, ce qui a été fait n’est pas dramatique mais interroge sur le respect d’autrui. » […] L’église n’a pas été fracturée par le ou les auteurs. Elle est fermée tous les soirs vers 19 h. La personne qui a verrouillé mercredi soir n’est pas rentrée dans l’édifice. Ce qui explique que les dégradations, commises un peu plus tôt, n’ont été découvertes que jeudi matin.

This entry was posted in Anticlérical and tagged , . Bookmark the permalink.