Plus que jamais : ACAB !

localtis.info / mardi 9 décembre 2014

Forte augmentation des violences contre les représentants de l’autorité. Pompiers, gendarmes, policiers, gardiens d’immeubles ou encore médecins : les violences contre les personnels exposés a fortement augmenté en 2013, d’après le rapport annuel de l’ONDRP. L’observatoire s’est également penché sur le phénomène de la « cyber-violence » à l’école. Les violences commises contre les « professions exposées » ont explosé en 2013, selon le rapport annuel de l’Observatoire nationale de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) présenté, mardi 9 décembre. « On attaque l’uniforme, le symbole de l’Etat, le symbole d’une organisation de la société…« , a ainsi commenté Christophe Soullez, le directeur de l’observatoire, mardi, sur Europe 1. Parmi ces professions à risque figurent les policiers, les gendarmes, les pompiers, les gardiens d’immeuble ou encore les médecins…

Chez les forces de l’ordre, ce sont les gendarmes qui ont le plus subi cette recrudescence de violence : les atteintes physiques contre les gendarmes ont bondi de 17%. 5.109 gendarmes ont été visés, dont 1.706 blessés (+27%). C’est dans l’Oise, le Nord et en Outre-Mer (Guadeloupe et Martinique) que les agressions ont été les plus fréquentes. La majorité de ces agressions ont été commise lors d’une intervention ou d’une interpellation, ou encore dans le cadre d’un contrôle routier.
Après trois années de baisse, les atteintes aux policiers ont augmenté de 5,6%. Une hausse imputable essentiellement aux atteintes à l’autorité publique : outrages, appels à l’émeute, rébellions, refus de vérification… Après deux années de baisse, les atteintes physiques augmentent elles aussi de 4,7%. En revanche, les atteintes verbales sont en légère diminution. Les seules atteintes aux biens de la police (dégradations, vols…) ont augmenté de 2,8%.Autre profession particulièrement exposée : les pompiers, pour lesquels les agressions ont augmenté de 27% ! Les 1.569 agressions de sapeurs-pompiers ont donné lieu à 1.864 journées d’arrêt de travail, soit un augmentation de 47%. Les deux départements les plus touchés par cette augmentation ont été l’Aveyron et la Haute-Saône. Les dégâts matériels en revanche enregistrent une baisse de 75% environ, avec 359 véhicules endommagés pour une montant de 107.500 euros en 2013, contre 422.500 un an plus tôt.
Les douaniers ont connu une forte progression d’agressions physiques, mais dans une proportion certes bien moindre (113 contre 73 en 2012). Les passages en forces en augmenté de 25%.
Les agressions contre les personnels de transports ont enregistré un record en 2013 avec 2,4 agressions par million de voyages, les contrôleurs et conducteurs étant « particulièrement exposés aux violences de toutes sortes ».
Les médecins ont pour leur part déclaré 16% d’incidents en plus. Il s’agit pour l’essentiel (les deux tiers) d’agressions verbales et de menaces ; les agressions physiques représentent 11,2% des déclarations. C’est en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et en Bourgogne qu’ils sont le plus touchés.

L’observatoire s’est également penché sur certains milieux comme le football amateur, le parc HLM ou l’école… […]

This entry was posted in ACAB and tagged . Bookmark the permalink.