Paris : les bleus tombent dans un guet-apens

Le parisien / jeudi 18 septembre 2014

Policiers et pompiers attirés dans un guet-apens. Voiture brûlée, jet de projectiles, pare-brise brisé: le secteur de la porte d’Italie, dans le XIIIe arrondissement de Paris, s’est brièvement enflammé la nuit dernière. Il n’était pas tout à fait minuit, lorsqu’un groupe de plusieurs dizaines de jeunes du quartier s’en est pris à des pompiers, appelés pour une voiture en feu, rue Paul-Bourget, en jetant différents objets dans leur direction, au point que le pare-brise du camion d’intervention a volé en éclats.

Appelés en renfort, les policiers, tout comme les pompiers ont été contraints de se replier quelques centaines de mètres plus loin, porte d’Italie, avant que les jeunes s’éparpillent, sans faire de blessés. Cette brusque scène de violences urbaines pourrait être liée à une course poursuite entre la police et l’un des meneurs du quartier, il y a deux jours, dans laquelle le jeune homme avait chuté de son scooter et s’était blessé. Il est aujourd’hui en voie de guérison, mais les plus folles rumeurs sur son état de santé avaient couru dans le secteur, certaines affirmant qu’il se trouvait entre la vie et la mort, d’autres prétendant qu’il devait subir une amputation.

Quant à l’incendie de la voiture, rue Paul-Bourget, il pourrait avoir été provoqué intentionnellement, pour attirer les forces de l’ordre dans un guet-apens. Un vaste dispositif de sécurité a été mis en place dans le quartier de la porte d’Italie, et le maire (PS) de l’arrondissement, Jérôme Coumet, accompagné d’un représentant du préfet de police, Bernard Boucault, rencontrera policiers et pompiers ce jeudi après-midi.

 

This entry was posted in ACAB and tagged , , . Bookmark the permalink.