Nantes : sabotage à l’usine Seita

ouest-france / mardi 9 septembre 2014

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sites/regions_france3/files/styles/asset_full/public/assets/images/2014/09/09/img_11541.jpg?itok=Gh9YsjXeCette nuit, des salariés de l’usine Seita à Carquefou ont manifesté leur colère, en vandalisant les derniers stocks de filtres et cigarettes. L’usine doit fermer début 2015. Dans la nuit de lundi à mardi, des salariés de la Seita ont saccagé les stocks de filtres et cigarettes encore présents dans l’usine de Carquefou. Ce coup de colère spontané et non commandité par les syndicats vise à mettre la pression sur la direction alors que le plan social reste en discussion jusqu’à la mi-octobre. L’usine du cigarettier est promise à la fermeture en janvier 2015. À Carquefou, 327 salariés sont concernés par le plan social.

Les syndicats demandent de meilleures conditions dans les mesures de reclassement, notamment un allongement de la durée du congé de reclassement. Au regard des bénéfices du groupe Imperial Tobacco, des salariés réclament une prime de licenciement qu’ils évaluent à 480 000 euros par personne. La direction proposerait, elle, une prime égale à 1,5 mois par année d’ancienneté, plafonnée à 36 mois.

« La première journée de négociations, le 5 septembre, n’a rien donné. La direction campe sur ses positions. Des salariés voient l’échéance approcher et commencent à perdre espoir », témoigne un employé de la Seita. En ce moment, des salariés restent présents sur le site et ont monté un mur de palettes.

Mercredi, une nouvelle journée de négociation est prévue. Un rassemblement des salariés est annoncé à 12 h devant l’usine.

This entry was posted in Contre le Travail and tagged , , . Bookmark the permalink.