Angoulême : Les vitres brisées de la paix sociale

charentelibre / Jeudi 11 Septembre 2014

http://images.charentelibre.fr/images/2014/09/11/angouleme-la-mjc-de-grande-garenne-attaquee-dans-la-nuit_442120_536x330.JPG?v=1Des lampadaires cassés, au sol. 14 fenêtres brisées à l’aide de gros projectiles. La MJC de Grande-Garenne, à Angoulême, a été vandalisée dans la nuit de mercredi à jeudi. C’est vers 5h du matin qu’une ou plusieurs personnes s’en sont pris aux locaux de la MJC, située sur un monticule arboré, au-dessus de la place principale du quartier. Ils sont été mis en fuite par l’arrivée de policiers qui patrouillaient à proximité. “Il s’agit d’un acte de vandalisme caractérisé: le but était simplement de casser, pas de voler. Les auteurs de ces actes n’ont pas pénétré à l’intérieur, n’ont rien volé”, détaille Joël Soury, le président de la MJC. Les fenêtres, en verre Securit, sont toujours en place mais la http://images.charentelibre.fr/images/2014/09/11/angouleme-la-mjc-de-grande-garenne-attaquee-dans-la-nuit_442121_536x330.JPG?v=1force des impacts les a toutes méchamment étoilées. “En s’attaquant à cet endroit, on s’attaque à un symbole de la culture et du vivre-ensemble. Ce lieu, c’est celui de tout le quartier”, regrette Nathalie Lacoste-Yebra, la nouvelle directrice, en poste de puis le mois de juin.

Elle et Joël Soury s’interrogent sur le sens à donner à ces actes de vandalismes.

Ils interviennent en période de rentrée, juste avant la journée portes ouvertes qui se tiendra bien samedi. “Il est hors de question de reporter cette journée. Au contraire! Ce qui s’est produit ne fait que renforcer notre détermination”, souligne la directrice qui tient à préciser que ces actes interviennent dans un climat pourtant “tout à fait apaisé. Il n’y a pas eu le moindre incident depuis mon arrivée, et même depuis bien longtemps.”

Son prédécesseur, Jérôme Gory, avait également subi des actes de malveillance à son arrivée, il a de cela six ans.

“Une chose est sûre, nous ne laisserons pas passer cela. Nous avons porté plainte auprès de la police et d’ores et déjà contacté la préfecture et la ville ainsi que le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance auquel nous avons demandé de se réunir », souligne Joël Soury.

 

This entry was posted in Gentrification toi-même ! and tagged , . Bookmark the permalink.