Le préfet de Paris et deux larbins se font corriger : « L’uniforme n’impressionne plus »

lepoint / mardi 9 septembre 2014

http://www.lepoint.fr/images/2014/09/09/boucault-2819659-jpg_2453673_652x284.JPGLors d’un déplacement au Sacré-Coeur, samedi dernier, Bernard Boucault a reçu une gifle et un coup de pied.  L’uniforme n’impressionne plus. C’est le constat établi par des riverains du square Louise-Michel, situé dans le 18e arrondissement, parmi lesquels certains ont contacté Le Point.fr. Samedi après-midi, vers 16 heures, le préfet de police Bernard Boucault, accompagné de Jacques Meric, ancien conseiller police de Manuel Valls place Beauvau et actuel patron de la sécurité publique de l’agglomération parisienne, débarquent à proximité du Sacré-Coeur. […] C’est dans ce contexte que le préfet effectue sa sortie. Le trio – Boucault, son chauffeur et Meric – descend de son véhicule afin de mettre fin au manège des tresseurs. Mais les contrebandiers ont du répondant. Le préfet de police reçoit alors une gifle, Jacques Meric un coup de pied et le chauffeur un coup de poing.[…]

This entry was posted in ACAB and tagged , , , , . Bookmark the permalink.