Le Puy-en-Velay : Nique le tribunal !

zoomdici.fr / lundi 25 août 2014

tribunal Puy en VelayAu cours du week-end, le sas d’entrée en verre sécurisé permettant l’accès au tribunal du Puy a été sérieusement endommagée. Le préjudice est estimé à plusieurs centaines d’euros. Selon toute vraisemblance, c’est au cours de la nuit de samedi à dimanche que l’acte de vandalisme a perpétré. En effet, plusieurs témoins ont confirmé que la la vitre sécurisée était encore indemne samedi après-midi. En revanche, le dimanche matin vers 10h, le greffier en chef du Tribunal de Grande Instance (TGI) du Puy-en-Velay constatait que la baie vitrée fixe du sas d’entrée avait été brisée.

Brisée avec une plaque d’égout dérobée devant le théâtre
Les services de police se sont aussitôt rendus sur les lieux pour procéder aux constatations d’usage alors qu’une plainte était déposée. Le greffier en chef du Tribunal de Grande Instance a retrouvé à proximité des lieux une plaque d’égout.
Au commissariat du Puy, on nous a confirmé qu’il s’agissait d’une « grille prélevée sur un regard d’eaux pluviales prés du théâtre« , mais comme le secteur n’est pas équipé de système de vidéoprotection, difficile d’en savoir plus sur les circonstances de cet acte de vandalisme.

« C’est la piste de l’acte gratuit qui est privilégiée« 
Comme la place du Breuil accueillait au même moment l’International de pétanque, près de 10 000 personnes ont foulé les alentours de la place. Lors de cet événement convivial, beaucoup d’alcool a été écoulé et « c’est la piste de l’acte gratuit qui est privilégiée » par les services de police du Puy.
Notons cependant que la vitre a résisté au choc et qu’il n’y a pas eu d’intrusion dans les lieux. « Le bon fonctionnement de la Justice ne s’en trouvera nullement altéré » a d’ailleurs souligné une source judiciaire. Rappelons que ce sas d’entrée avait été réalisé lors des travaux de modernisation du palais de justice du Puy initiés fin 2012.

Un verre de sécurité particulier… et onéreux
Cet acte gratuit ne l’est pas pour tout le monde… Comme il s’agit d’un verre de sécurité très particulier, les frais de réparation seront plus importants que sur la vitre d’un particulier par exemple. C’est au SAR (service administratif régional, l’organisme de gestion de la Justice) de régler la facture.
Si le préjudice demeure à déterminer précisément, « on l’évalue à plusieurs centaines d’euros« , selon notre source judiciaire mais les travaux ne devraient pas être initiés aussitôt et « la procédure risque de traîner« .

This entry was posted in Nique la justice and tagged . Bookmark the permalink.