Maison centrale de Réau : Un maton pris en otage

leparisien / dimanche 6 avril 2014

Un surveillant du centre pénitentiaire sud-francilien de Réau (Seine-et-Marne) a été pris en otage pendant plusieurs heures ce dimanche par un détenu présenté comme dangereux. Il a été libéré peu après que le détenu s’est rendu autour de 15 heures. Depuis, il a été placé en garde à vue pour séquestration. Il est entendu par la brigade criminelle de la direction régionale de la police judiciaire de Versailles.

A 10h30, au retour de sa promenade du matin, le détenu a réussi à maîtriser un surveillant du quartier Maison centrale où il est écroué car considéré comme particulièrement dangereux. La scène s’est déroulée dans la salle des surveillants où les deux hommes sont seuls. Menaçant le surveillant d’une arme blanche artisanale type couteau économe, le détenu l’a poussé dans un bureau, l’a suivi et a fermé la porte à clé. […]

A Réau, le dixième établissement pénitentiaire où il purge sa peine, Nicolas Debove est inscrit en tant que détenu particulièrement sensible (DPS). C’est la raison pour laquelle il est incarcéré en quartier maison centrale. Ce matin, il revendiquait un transfert vers une autre prison. «Il a été transféré il y a quelques mois à Réau et conteste son affectation», déclarait-on ce midi en préfecture. « Malgré son incarcération en quartier Maison centrale, la prise en charge de ce détenu est difficile », confirme Gérard Ferjul du syndicat de surveillants pénitentiaires Ufap-Unsa-Justice, présente en ce moment devant la prison de Réau.[…]

Sur place, l’administration pénitentiaire et la police nationale ont mobilisé d’importants moyens depuis le début de la prise d’otage. Vers 13 heures, une dizaine de camionnettes banalisées transportant des hommes cagoulés et armés sont arrivées à la prison. En début d’après-midi, les hommes de l’Eris, équipe régionale d’intervention et de sécurité de l’administration pénitentiaire, et du Raid (unité de recherche, assistance, intervention et dissuasion de la police nationale) sont entrés dans le centre pénitentiaire. Les discussions n’ont pas duré longtemps puisque vers 15 heures le détenu a libéré sont otage et a été interpellé. Le surveillant de prison est sain et sauf. Le procureur de la République à Melun, Bruno Dalles, a suivi les opérations de très près. Le magistrat était présent à partir de midi au sein de l’établissement.

Pendant la prise d’otage, toutes les visites aux détenus du quartier Maison centrale ont été annulées pour des raisons de sécurité. Les familles des détenus des maisons d’arrêt et du centre de détention ont pu accéder aux parloirs programmés.

This entry was posted in Anticarcéral and tagged . Bookmark the permalink.