Chili : Des arrestations et des perquisitions pour une attaque contre la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire

Publication Refractario / vendredi 23 décembre 2022

Le 27 décembre 2021, le groupe Negra Venganza a revendiqué l’attaque à l’explosif contre la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire, en provoquant des importants dégâts à ses bureaux et aux immeubles, après l’explosion d’un engin explosif professionnel contre leurs locaux.

Presque un an après cette attaque, les forces de la répression ont mené de nombreuses perquisitions et arrestations, pour en retrouver les auteur.es. Le 22 décembre dernier, la police a perquisitionné plusieurs maisons à Santiago et à Valparaiso et a arrêté environ 7 personnes.

Cinq des arrêté.es seraient mis.es en examen pour différents objets illégaux retrouvés chez elles/eux, un sixième serait accusé directement de l’attaque explosive contre l’AP, un septième parce qu’on aurait trouvé de la poudre noire chez lui.

[…]

Publication Refractario / samedi 24 décembre 2022

Le 22 décembre 2022, le Parquet Sud [compétent pour les attaques « terroristes » qui ont lieu dans la région de Santiago ; NdT] a ordonné des nombreuses perquisitions, dans une opération qui avait pour but de retrouver les auteurs.es de l’attaque à la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire, qui a eu lieu en décembre 2021, une action revendiquée par Negra Venganza.

L’opération a porté, le 23 décembre, à quatre mises en détention

Trois personnes ont été mises en cause pour possession de différents objets illégaux, qui ont été trouvés chez eux/elles, et restent en détention préventive. Aldo Hernández, pour sa part, a été mis en examen pour l’attaque contre la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire, ainsi que pour 16 délits de coups et blessures (pour les matons qui étaient à l’intérieur des locaux) et pour transport d’armes et de munitions.

Le dixième tribunal des libertés a accordé 120 jours pour les enquêtes, du coup les arrête.es ont été incarcéré.es à la prison/entreprise de Santiago 1 et la prison « La Gonzalina », à Rancagua.

Solidarité avec ceux/celles qui arment leur opposition et attaquent les bourreaux !

Ce contenu a été publié dans Anticarcéral, Nique la justice, Solidarité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.