Prison de Brians I (Espagne) : Une lettre d’Ermanno

presxs27febrer (traduit de l’italien) / mercredi 21 avril 2021

Tribunal de Barcellone, rassemblement solidaire lors de l’appel des détentions préventives, 20 avril 2021

Cher.e.s compas,
J’écris cette lettre avant tout pour me féliciter avec vous pour le travail magnifique que vous avez fait et que vous continuez à faire, depuis le jour de notre arrestation, ainsi que pour vous remercier de l’amour et de la solidarité qui sont arrivés jusqu’à moi, même de très loin. Aussi pour porter ma contribution, bien que si seulement théorique, au débat et à la lutte que vous menez pour la libération, la mienne et celle de tout le monde.

Je m’appelle Ermann et je suis une des personnes visées par les mesures de détention préventive, ordonnées le 27 février, suite au montage policier tramé aux dépenses de tout le mouvement anticapitaliste.
Je ne peux pas me dire Anarchiste, car jusqu’à quand existeront exploités et exploiteurs, gendarmes et taules, personne ne pourra se dire libre. Cependant l’Anarchie est mon horizon et les instruments de l’anarchisme sont les moyens que j’utilise pour l’atteindre. Je sais que le chemin pour y arriver est infini, mais que nous pouvons toujours nous y rapprocher.

Compagnons, je sais que le mur qui nous sépare est épouvantable, mais il est certains qu’il projette son ombre des deux côtés et jusqu’à quand on n’aura pas réussi à le détruire, nous ne serons jamais libres, quel qu’il soit le côté où nous nous trouvons.
Jetons nous cours au-delà de l’obstacle et continuons sans peur le long du chemin que nous avons emprunté.
Faisons en sorte que de toutes les prisons, matérielles ou pas, ne restent que des ruines. Voilà la seule réforme qui nous intéresse, le seul objectif que nous voulons atteindre.

Cher compagnons, il ne me reste plus que vous/nous souhaiter beaucoup de force pour continuer ce très dur combat, dont tout dépend.
Je donne l’accolade à tout le monde et je vous remercie encore pour votre chaleur, qui arrive jusqu’à moi, chaque jour, en me faisant me sentir parmi vous.

On se reverra bientôt, au milieu de la mêlée.
Vive la liberté.
Vive l’anarchie.

18/04/2021
Hermann

 

Pour écrire à Ermanno et aux autres compas arrêté.e.s le 3 mars :

Alberto Frisetti (Modulo 4)
Luca Callegarini (Modulo 4)
Ermanno Cagnassone (Modulo 2)
Danilo Infantino (Modulo 4)
Emmanuele Agliano (Modulo 2)

Jalienne S. (Modulo 1 femenino)

C.P. Brians I
Carretera de Martorell a Capellades, km 23
08635 Sant Esteve Sesrovires (Espagne)

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , , . Bookmark the permalink.