Philadelphie (USA) : Liberté de mouvement

Philly Anti-capitalist / mercredi 24 mars 2021

La vue des camps de concentration surpeuplés, au Texas, me rappelle le jour de l’investiture [du président Biden, le 20 janvier 2021 ; NdAtt.], il y a deux mois. Cette nuit-là, nous nous sommes levé.e.s comme des lions frappant des braconniers endormis.

Nous avons trouvé un SUV du Customs and Border Protection [service des Douanes et la protection des frontières des États-Unis ; NdAtt.] et un SUV de l’Immigration and Customs Enforcement [agence « Soleure du CBP, elle est chargée des douanes et de l’immigration ; NdAtt.], dans un parking du quartier Old City de Philadelphie. Ils étaient recouverts de peinture, leurs pneus à plats et leurs vitres brisées. Vous ne le saviez pas ? Ce conseil selon lequel un poinçon peut dégonfler un pneu plus silencieusement, lorsqu’il est enfoncé dans son flanc, était correct. Et en cas de besoin, le poinçon peut aussi être utilisé pour briser les vitres du même véhicule. On peut trouver cet outil dans presque tous les magasins de bricolage.

Dans ce quartier, on peut retracer une grande partie des origines de cet empire colonial. Ceux qui ont participé, de manière paternaliste, à l’esclavage et au génocide et qui négociaient les lignes imaginaires que de si nombreux êtres vivants auraient traversé, ont décrété ici leur autorité [Philadelphie a été le siège des premiers gouvernements des États-Unis, avant la fondation de Washington ; NdAtt.], en essayant d’arrêter et d’effacer tant de vie. La poursuite de ces programmes traverse les lignes des partis aussi facilement que les capitaux traversent les frontières et les Démocrates méritent notre fureur autant que les Républicains. La liberté ne peut être atteinte sous leur contrôle, ni sous celui de n’importe qui d’autre.

Un autre prédateur s’est installé dans sa position de surveillant, accompagné par un officie chargé du maintient de l’ordre [peut-être une référence au nouveau président et à sa vice-présidente, Kamala Harris, déjà procureure en Californie ; NdAtt.]. À eux deux, ils ont été les auteurs et les complices de tant de cette violence sexiste et raciste, qui est inhérente à l’État-nation. Ne prenez pas ce qui semble être du silence pour de l’inaction, car nous avons été occupé.e.s. Mais ceci est un rappel qu’il n’est pas nécessaire d’attendre une manifestation de masse pour interférer avec le fonctionnement de ce pays, en particulier quand tant de personnes ont baissé leurs bras. Il est impératif de ne pas attendre et de se soutenir mutuellement, en paroles et en actes.

Pour la destruction de cet empire et de tous les autres.
Pour l’anarchie.

This entry was posted in Contre les frontières, International and tagged , , , . Bookmark the permalink.