Les Cars (Haute-Vienne) : Plus de télé, plus de radio, plus de réseau mobile (MAJ)

Mise à jour du 13 janvier : ont trouvera ici la revendication de cette belle action.

France 3 / mardi 12 janvier 2021

Un incendie s’est déclaré, ce 11 janvier 2021, dans la soirée, sur le site de l’émetteur de télédiffusion situé sur la commune des Cars en Haute-Vienne, au sud-ouest de Limoges. Conséquence directe de ce sinistre, bon nombre de téléspectateurs d’une partie du Limousin (Haute-Vienne et Corrèze) sont privés de retransmission via la TNT (France 3 Limousin, France 2…). Idem pour les stations de radio comme France Inter, France Bleu Limousin ou France Bleu Périgord.

Selon nos informations, le feu s’est déclaré au-dessus de la première plateforme de l’émetteur. L’installation serait partiellement détruite. Les dégâts sont importants et le retour à la diffusion des chaînes de télé et les stations de radio risque de prendre du temps.
Gendarmes et pompiers se sont rendus sur place ainsi qu’un technicien de TDF (TéléDiffusion de France, opérateur de l’infrastructure).

Des barrages ont été mis en place. Selon un témoin, à 21h30, le feu semblait sous contrôle, mais sans pouvoir véritablement approcher du site, il était difficile de se rendre compte de la situation. Notre équipe de reportage, était cependant en mesure de nous confirmer que le sinistre était maîtrisé aux alentours de 22h30.

On ignore pour l’heure l’origine de cet incendie mais la piste criminelle n’est pas écartée. L’enquête est évidemment en cours mais des traces de carburant auraient été retrouvées sur les lieux. Des techniciens de l’identification criminelle de la gendarmerie devront confirmer cet élément.

Selon France Bleu, même date  » L’émetteur mesure plus de 200 mètres de haut et le pylône menaçait de s’effondrer. L’incendie a également touché une antenne relais de l’opérateur Orange, située à quelques centaines de mètres.  »

Plus d’un million de personnes sans télé ni radio

France Info / mardi 12 janvier 2021

[…] Un émetteur radio est toujours hors-service. 1,4 million de personnes ne peuvent plus écouter France Bleu Limousin, France Bleu Périgord, France Inter, France Culture, et France Musique, ni regarder les chaînes de la TNT. L’émetteur de franceinfo, situé dans la ville de Limoges, n’est lui pas concerné.

L’incendie s’était déclaré lundi soir avant 20 heures sur le site principal de diffusion de la FM et de la TNT en Haute-Vienne, aux Cars. Les pompiers ont envoyé une vingtaine d’hommes sur place et mobilisé le Grimp, le groupe d’intervention en milieu périlleux, afin de sécuriser les lieux, rapporte France Bleu Limousin. Le feu a commencé à une centaine de mètres de hauteur et s’est propagé par les gaines électriques. Il a été particulièrement compliqué à maîtriser en raison des risques d’effondrement de ce pylône métallique de 230 mètres de haut.

Des investigations sont en cours pour connaître l’origine de l’incendie et savoir dans quels délais les diffusions pourront être rétablies. La piste criminelle n’est pas écartée, d’autant qu’un deuxième départ de feu a également touché une antenne de téléphonie mobile de l’opérateur Orange, située à quelques centaines de mètres de l’émetteur de radio et de télévision. […]

*****

Mise à jour : la revendication

Le Populaire du Centre, toujours aujourd’hui

La rédaction du Populaire du Centre a reçu, ce mardi 12 janvier peu avant midi, un courriel de revendication de l’incendie qui a détruit l’émetteur des Cars, lundi soir.

Envoyé par le Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde (CLA5GSM) inconnu jusque-là, ce mail baptise l’opération de destruction « opération « voix du vent et chants d’oiseaux »».

Sa ou ses rédactrices – car il est écrit au féminin – expliquent que « le Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde (CLA5GSM) existe depuis très longtemps, peut-être depuis toujours, les mouvements que nous avons fondés au fil des siècles ont arboré différents noms et différentes leadeures, mais toutes s’inscrivaient d’une manière ou d’une autre dans notre guerre contre la 5G. »

Elles ou ils estiment que « le danger est à notre porte malgré notre grand âge et notre connaissance de certains secrets, nous ne sommes pas puissantes, nous ne sommes qu’une poignée, pourchassées, terrifiées, mais nous vaincrons malgré notre faiblesse ».

Au milieu de quelques considérations sur les petits oiseaux et les « branches tremblotantes », le message semble appeler à une prise de conscience des humains de l’importance de la nature face à la technologie. « Jamais l’iPhone ne réjouira l’humanité » estime le comité dans le premier de ses « principes fondamentaux ».

et, au dire de France Bleu, « Selon le parquet de Limoges des traces d’effraction ont été relevées autour des deux antennes incendiées mais aussi sur un troisième site situé à proximité et où une tentative d’incendie a été constatée.« 

This entry was posted in Antitech, Bloquer les flux and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.