Marseille : Solidarité avec les sept de Toulouse…

IAATA / mardi 13 octobre 2020

En fin de semaine dernière, on a pu voir apparaître sur les murs dans plusieurs arrondissements de marseille

« nik les keufs nik la justice », « le feu tue les virus brûle ton comico », « ne relevons pas l’économie détruisons-la ! », « eh toi elle ira jusqu’à où ton obéissance ? », « avec ou sans masques ce monde est irrespirable, détruisons ce qui nous étouffe », »refusons d’obéir à des règles absurdes », « État mange tes morts » (sur le vieux port), « la seule église qui illumine est celle qui brûle »(sur une église d’un quartier bourge), « il n’y a pas de bon enfermement, il n’y a pas d’âge pour se révolter », « la presse vise la police tire », « keufinement bah ouais », « je crache sur papa-État, pourvu qu’ils en crèvent », »collabo » (sur croix rouge), « détenus hors les murs » (sur une boutique gentrification), « c’est pour ton bien = ça pue l’arnaque. Vive la.les révolte.s », « balance ton smartphone pas ton voisin », « avec ou sans masque ce monde est irrespirable », « ici ou en kanaky crève tous les états-nations », « ce monde de keufs et de poukav est à gerber », « corona ou pas mille raisons de se révolter ».

Dans le même temps une dizaine de voitures (caisses de luxes, entreprises sécurité, télécom, énergie, wifi…) avaient leur pneus crevés ou dégonflés et leurs vitres pétées.

Une pensée pour les personnes accusé.es d’avoir porté des coups à ce monde de merde.
Crève la taule.

This entry was posted in Solidarité and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.