Berlin (Allemagne) : Quelques mots depuis le squat Liebig34, le matin du 9 octobre

Defendliebig34 / vendredi 9 octobre 2020

A tous les camarades solidaires dans la rue, ici à Berlin, et partout ailleurs. Cher.e.s tou.te.s,

avec l’expulsion de Liebig34, l’appareil répressif tente à nouveau de nous briser, nous intimider, nous faire sentir impuissant.e.s. Leur immense force de police, leur surveillance, leur siège permanent devraient nous donner le sentiment que nous sommes le problème !

Mais nous ne sommes pas le problème ! Nous qui nous battons pour organiser nos vies et nos lieux de vie de façon autodéterminée et d’en bas. Nous qui essayons d’échapper à la violence sexiste et de contrer collectivement les décisions patriarcales sur nos vies !
Le problème est que cet État capitaliste de merde, avec ses larbins-machos sur nos toits, essaie de contrôler tous les aspect de notre vie.

Cela nous donne du courage de voir que vous tenez bon dehors et que vous nous soutenez. Cela nous donne du courage de voir combien de personnes défendent non seulement notre maison, mais les idées pour lesquelles elle existe.

Nous ne nous rendrons pas. Même s’ils nous sortent de nos maisons. Nous reviendrons. Et nous allons reprendre ce qui nous est enlevé.

Cette nuit peut devenir significative. Faisons en sorte d’écrire ensemble l’histoire. Donnons l’exemple contre l’État et le capital. Faisons en sorte que nos utopies féministes deviennent réalité !

This entry was posted in International, Squats and tagged , , . Bookmark the permalink.