Athènes (Grèce) : Revendication de la dégradation d’un supermarché LIDL

DYM – Leftspace / dimanche 20 septembre 2020

En réponse à l’appel du squat Terra Incognita, pour faire du mois d’octobre un mois dédié à la solidarité et à la défense de Terra Incognita, mais aussi de tout autre espace occupé menacé par la répression, et en réponse à l’appel du squat Liebig34, à Berlin, pour une semaine d’action en septembre, le 15 septembre 2020 nous avons brisé les vitrines d’un LIDL dans le secteur du Phalère [commune au sud d’Athènes ; NdAtt.]. Des vitrines solides, des vitrines coûteuses. Rien que des miettes dans leur bilan, jusqu’à ce que ce genre d’actions soit utilisé réalisé fréquemment.

Lors des appels à l’action, nos actions seront faciles à reproduire et quitterons le cadre du temps et de l’espace [qu’ils attendent ; NdAtt.]. Ils protègent le centre-ville ? Nous attaquons dans les banlieues et profitons de la mélodie des systèmes d’alarme qui hurlent dans un silence trompeur, pendant que les machines humaines se reposent pour une autre journée de consommation sans répit.

Les raisons d’attaquer les supermarchés ont déjà été expliquées lors d’une autre action contre la même entreprise, mais aussi lors d’autres interventions. Les flics peuvent s’emparer des squats, mais notre destruction sera visible au sein de la ville ennuyeuse, la transformant en un cimetière de voitures brûlées, de vitrines brisées et de graffitis agressifs contre les quartiers stériles.

C’est ainsi que nous interprétons les appels des espaces occupés, menacés ou expulsés. Et c’est notre façon de soutenir tout collectif qui résiste et qui appelle à l’attaque.

This entry was posted in International, Les affameurs / les empoisonneurs, Squats and tagged , , , , . Bookmark the permalink.