Des mauvais moments pour les bleus (mi-septembre 2020)

Cannes (Alpes-Maritimes) : La palme d’or va aux incendiaires !

Nice-Matin / dimanche 6 septembre 2020

Après une soirée agitée vendredi soir dans le quartier Ranguin, les forces de l’ordre et les pompiers ont à nouveau dû intervenir pour un feu de véhicule dans la nuit de samedi à dimanche. Cette fois-ci, c’est une voiture de la police municipale, stationnée devant le poste, qui a été incendiée. Aucune interpellation n’a pour l’instant eu lieu à la suite de cet incident.
La veille, policiers municipaux et nationaux avaient été mobilisés pour des tirs de feu d’artifice et feux de poubelles dans le secteur.

*****

Cholet (Maine-et-Loire) : La caméra enfumée, les flics caillassés

Ouest-France / dimanche 6 septembre 2020

Les pompiers de Cholet ont été appelés samedi soir, peu avant 23 heures, sur le parking Jean-Monnet, avenue de l’Europe, pour une voiture en flammes. Sur place, les secours ont constaté que le sinistre avait été volontairement allumé au pied d’un mât surplombé d’une caméra de vidéosurveillance. La police, venue en renfort, a dû faire face à 15 à 20 jeunes gens aux visages dissimulés, essuyant insultes et jets de projectiles divers. Aucune interpellation n’a pu être réalisée dans l’instant mais une enquête est ouverte pour tenter d’identifier les auteurs de cette agression. Laquelle n’a pas fait de blessé dans les rangs des pompiers comme des policiers.

*****

Romans-sur-Isère (Drôme) : Les keufs sont toujours accueillis comme il le faut

France Bleu / lundi 14 septembre 2020

Un équipage de police secours a été la cible de jets de pierres ce dimanche soir à Romans-sur-Isère (Drôme), dans le quartier de la Monnaie.
Vers 20h15, ils interviennent dans un appartement pour un différend de couple. Lorsqu’ils retournent dans leur véhicule, ils sont pris à partie par un groupe d’une vingtaine de jeunes. Un équipage de police municipale appelé en renfort est aussi visé.
Les deux voitures sont dégradées, avec plusieurs impacts sur la carrosserie et des vitres brisées. Il n’y pas de blessé et personne n’a été interpellé. Le calme est revenu plus tard dans la soirée.
Vendredi soir, des policiers avaient déjà été la cible de projectiles dans le quartier. Ils intervenaient avec les pompiers sur des feux de poubelles.

Le Dauphiné / vendredi 11 septembre 2020

Un contrôle de la police municipale de Romans dans le quartier de la Monnaie s’est achevé par un caillassage, mercredi 9 septembre.
Un premier jet de pierres aurait eu lieu sur le boulevard Henri-Dunand, peu après 23 heures. Les auteurs auraient pris la fuite, avant de croiser à nouveau la patrouille. Plusieurs pierres auraient alors endommagé la voiture de police, sans faire de blessé.
Les auteurs se seraient ensuite dispersés, mais l’un d’eux a pu être interpellé et placé en garde à vue. Ce Romanais de 15 ans a été remis en liberté ce jeudi. Mis en examen, il sera convoqué prochainement devant la justice pour répondre de faits qui lui sont reprochés.

*****

Quimper : Les bleus pris de court

Ouest-France / dimanche 13 septembre 2020

Ça s’est passé très rapidement, raconte Emmanuel Phelippeau, procureur adjoint. Samedi 12 septembre 2020, il est 22 h 40 quand une patrouille de police est appelée à intervenir sur le chemin de la Cascade, dans le quartier de Kermoysan, à Quimper (Finistère), où une poubelle a été incendiée.
Chemin de la Cascade, une dizaine de jeunes gens, cagoulés et portant des vêtements sombres, selon le procureur adjoint, s’en sont pris aux forces de l’ordre. Il y a eu des tirs de mortiers d’artifice et des jets de pierres, poursuit Emmanuel Phelippeau.
Les incidents n’ont pas fait de blessé. Il n’y a pas eu d’interpellation. À 23 h, le calme était revenu aux alentours du chemin de la Cascade.

*****

Montbéliard (Doubs) : Nuit agitée

L’Est Républicain / samedi 12 septembre 2020

Dès que la nuit a enveloppé la cité, vendredi peu après 22 h, les hostilités ont été lancées quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard. Rues Ravel, Vivaldi et Debussy, des poubelles, deux voitures et une moto ont été incendiées. Les violences urbaines se sont concentrées du côté de la piscine et du centre commercial des Hexagones.

*****

Châteauroux : Les pompiers se prennent un vélo sur la gueule

France Bleu / vendredi 4 septembre 2020

La nuit a été courte. Dans son bureau où il nous reçoit, le colonel Éric Belgioïno, directeur du SDIS de l’Indre, revient sur les faits de la nuit dernière : « Ce jeudi soir, nous avons été appelés pour des feux dans le quartier Saint-Jean, quatre feux distincts allumés volontairement. Nous engageons deux camions-incendie. À notre arrivée, un équipage est pris à partie verbalement, puis s’en suit une agression physique : on lance un vélo sur deux de mes personnels. »
Dans le noir, impossible de distinguer les agresseurs, ni combien ils sont, car tout se déroule au moment de la vaste coupure électrique qui prive 270.000 foyers de courant dans plusieurs départements. Immédiatement, comme le prévoit la procédure en cas d’agression pendant une intervention, les pompiers quittent les lieux (trois feux étaient déjà éteints, le quatrième s’est éteint de lui-même). Les deux sapeurs-pompiers touchés sont examinés et chacun obtient trois jours d’ITT. La compagnie porte immédiatement plainte. […]

*****

extrait d’Dici / jeudi 10 septembre 2020

Des tags découverts dans les gorges de la Méouge agacent le conseiller départemental Florent Armand. […]

*****

Marseille : Il y a de tout qui tombe sur les bacqueux

Le Parisien / lundi 31 août 2002

Tables, chaises, vélo, canettes et même un poignard… Une pluie de projectiles s’est abattue dimanche sur deux policiers lors de l’interpellation d’un trafiquant de drogue présumé, à la cité La Castellane, dans les quartiers nord de Marseille (XVe arrondissement), rapporte La Provence.
Les deux fonctionnaires, membres de la Brigade anticriminalité (BAC) Nord, ont été sérieusement blessés : l’un a reçu des éclats de verre dans l’œil, l’autre a été blessé au cou par un projectile. Un véhicule de police a été dégradé.

Une personne a été interpellée pour des faits de violences sur les policiers. Environ trois kilos de résine de cannabis et 26 000 euros en liquide ont été par ailleurs saisis.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.